Bienvenue dans l'univers fascinant de Twilight.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ¤ Another Annoying Day ¤

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice Cullen

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Toujours là où il faut...

Feuille de personnage
Age: 19 ans... D'apparence :D
Classe sociale: Les "riches" de Forks
Statut: Vampires

MessageSujet: ¤ Another Annoying Day ¤   Mar 4 Nov - 15:02

    Les jours comme les nuits étaient longues... Très longues... Trop longues... Surtout quand on ne savait pas ou plus quoi faire. Chasser ? Déjà fait. Faire des devoirs qu'on a déjà fait ? Déjà fait... Rosalie n'étant pas là (sûrement partie chasser avec Emmett), Jasper étant sûrement aussi partie avec, Carlisle étant à l'Hôpital et Esmé on ne sait où, Alice ne savait pas quoi faire. Certes, elle pouvait dessiner (elle était douée), mais franchement, passer sa vie à dessiner était ennuyeux. Alors elle descendit agilement, comme une danseuse, les marches d'escaliers et franchit à une vitesse humaine assez nonchalente la distance qui la séparait des escaliers au salon. Au passage, elle avait prit la peine de prendre un livre afin de pouvoir tuer le temps. Edward non plus n'était pas là. Bien qu'elle sache parfaitement où il était, elle n'avait pas l'intention d'aller le déranger. S'il avait quitté la maison, c'était sûrement pour l'éviter... Elle. Et pour cause, Alice s'inquiétait pour son frère. Depuis quelque temps, il se renfermait sur lui-même. Il ne conversait plus avec eux et s'exilait trop souvent dans sa chambre ou ailleurs. Il allait aussi chasser seul, refusant catégoriquement que d'autre personne ne vienne avec lui. Et Alice s'inquiétait évidemment. Puis, elle avait fini par comprendre. Comme tout le monde d'ailleurs. Emmett lui avait dit de faire attention et elle-même n'avait été capable de lui dire de quoi serait fait l'avenir. Mais, le rejet de Bella lui avait fait tellement de mal. Et d'un côté, elle s'en voulait. Si elle avait su que Bella ne lui était pas destiné, elle lui aurait dit de ne pas s'attacher. Certes, son sang était une véritable tentation, une terrible attraction. Mais, de toutes les fibres de son corps, Alice souhaitait que cette amour ne soit que passager. Qu'Edward puisse oublier ses sentiments pour Bella et se trouver quelqu'un d'autre. Une belle vampire de préférence... Et pas une humaine qu'il se répugnerait à transformer. Car là aussi c'était une terrible douleur pour Edward.

    Alice s'installa sur un canapé. En tout cas, le simple fait qu'il discute avec Lise avait remonté un peu le moral d'Alice. Oui, elle les avait vu discuter par une vision. Et le fait qu'il ne la rembarre mais qu'au contraire il laisse exprimer sa passion avec la jeune guitariste montrait que le Cullen semblait vouloir aller mieux. Et c'était important pour Alice de savoir que son frère se sente mieux. Elle ouvrit le bouquin et se mit à lire, tranquillement. Bien sûr, de temps à autre, elle essayait de voir comment aller Bella. Mais, bien souvent, elle ne voyait rien. Il n'était donc pas difficile de comprendre que la jeune femme était à la Push, entourée de Loup-Garou et que donc, elle devenait invisible à ses yeux. Mais, si elle était à La Push, elle serait protégée. Du moins, Alice l'espérait. Elle se plongea alors dans son roman, laissant la poésie des mots envahir son esprit. Elle était complètement immobile et quiconque entrait dans la pièce aurait l'impression d'avoir affaire à une statut. Par moment, Alice oubliait de "respirer" et de cligner des yeux. Mais, ces réflexes n'étaient que factices et utilisé que pour agréer leur farce humaine. Néanmoins, régulièrement, elle bougeait légèrement, ne serait-ce que pour tourner la page. Elle inspira profondément et sa fine ouïe l'interpella. Il y eut un crissement sur le gravier. Signe que quelqu'un était à la porte. D'ailleurs, quelqu'un allait bientôt rentrer dans la maison... Ou sonner à la porte si ce n'était pas un Cullen. Certes, Alice pouvait très bien savoir de qui il s'agissait. Mais, pour le moment, elle lisait. Et donc, elle n'avait pas envie de voir pour savoir. Si c'était Jasper, il se dépêcherait de la trouver. Carlisle n'était pas prêt de rentrer. Emmett et Rosalie non plus. Peut-être Esmé ? Ou alors Edward... Et peut-être, qui sait... Bella elle-même... Ben oui... Même si elle traînait avec des Loups-Garous, il n'empêchait pas qu'Alice adorait littéralement la jeune humaine, qu'elle prenait souvent pour modèle en coiffure et autre chose. Elle était la première des vraies amies qu'Alice ait eu de sa vie de vampire. Et ce n'était pas pour lui déplaire ! Oui... On pouvait dire que Bella était la meilleure amie d'Alice. Et elle espérait vivement que cela soit le cas du côté de la jeune humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info/index.htm
Rosalie Hale

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 18 ans pour l'éternité
Classe sociale: plutôt aisée
Statut: Vampires

MessageSujet: Re: ¤ Another Annoying Day ¤   Sam 8 Nov - 13:10

[HJ: ça te dérange si je te réponds? Je ne sais pas si tu voulais que ce soit Bella... XD]

La voiture que Rosalie conduisait, roulait à presque 200 kilomètres/heure. La musique de l'autoradio était monté au niveau maximum. Assez pour distraire n'importe quel humain de la route. Mais pas Rosalie. Son seul but était d'arriver chez elle. Elle était en colère, folle de rage. Elle se sentait stupide pour ne pas l'avoir remarqué plutôt. Mais que pensait Edward? Tomber amoureux d'une humaine! Qui le rejetait qui plus est! Emmett lui avait dit qu'il s'enfermait souvent dans sa chambre et se refermait sur lui-même. Rosalie l'avait remarqué aussi mais elle pensait que c'était son comportement habituel. Il fallait avouer qu'Edward s'enfermait toujours dans sa chambre avec sa fichue musique classique.

Et c'était quoi cette histoire de Loup-garou? Qu'est-ce que les sales chiens avait avoir dans cette histoire? Emmett les avait mentionné au passage quand il parlait de cette Bella. Rosalie avait toujours sû qu'elle allait leur attirer des ennuis! Il ne manquait plus qu'eux, les loup-garous! Bien que le pacte était toujours d'actualité, Rosalie ne leur faisait pas confiance. Après tout, ils étaient annemis. Rien ne lest empêcher de les attaquer du jour au lendemain. Pourquoi fallait-il qu'Edward tombe amoureux d'une humaine qui s'était liée d'amitié aux chiens?

Mais comment osait-il? Ne se rendait-il pas compte qu'il mettait la famille en danger? Qui sait ce qu'il pourrait arriver? Bien qu'involontaire, ce qu'avait fait Edward était impardonnable. Pourquoi une humaine? Pourquoi pas une vampire, comme tout le monde? Il refusai tles avances de tout le monde, y compris celles de Tanya. Bien que cette dernière n'égalait pas Rosalie, elle avait un certain charme. Cependant, Edward restait de marbre. Qu'est-ce qu'il ne va pas chez lui? Il faudrait lui remettre les pendules à l'heure!

Bientôt la villa des Cullen apparut et Rosalie se gara bien vite. Elle sortit de la voiture et entra en trombe dans la maison. Emmett était rester chasser, il n'avait pas encore étanché sa soif. Rectification: Rosalie l'en avait forcé, elle voulait rentrer seule. Elle aperçut Alice, dans le salon, sur le canapé, lisant tranquillement un livre. La jeune femme écouta attentivement. Il n'y avait personne mis à part Alice et elle-même. Les règlements de compte avec Edward se feront donc plus tard.
Elle ferma la porte derrière elle et s'assit vivement aux côtés d'Alice, attendant que cette dernière daigne à lever les yeux. Qand elle remarqua qu'elle semblait abosrbée par son roman, elle perdit patience.


"Alice!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plume-en-chocolat93.skyblog.com
Alice Cullen

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Toujours là où il faut...

Feuille de personnage
Age: 19 ans... D'apparence :D
Classe sociale: Les "riches" de Forks
Statut: Vampires

MessageSujet: Re: ¤ Another Annoying Day ¤   Sam 8 Nov - 17:24

    [HJ : C'était au premier qui répondait ^__^]

    Rectifions... Alice était au calme. Parce qu'à partir du moment que l'inconnu franchirait le seuil de la maison, il n'y aurait plus de calme. Non pas que la personne soit particulièrement bruyante mais le silence s'enfuirait. Tant pis, elle finirait de lire un autre jour. Contrairement à ce que Rosalie pensait (oui, apparement, c'était elle, Alice l'avait reconnue), elle ne pensait pas que Bella allait leur attirer des ennuis. Du moins, pas pour le moment. Parce que tout dans ce monde était soutenu par une loi : le Hasard. Celui qui savait bien faire les choses - comme sa rencontre avec son Âme-Soeur, par exemple - ou mal faire les choses - l'amour dévastateur qu'avait Edward pour Bella -. Il fallait vraiment que leur frère se ressaisissent. Qu'il se trouve quelqu'un d'autre. Et s'il le fallait, Alice irait même jusque chez les Denali pour forcer Tanya à reprendre ses séductions, à tenter de faire flancher leur frère. M'enfin bref...

    Le soprano de Rosalie fit sursauter Alice... Non rectifionsd encore... Aurait du faire sursauter Alice si elle avait été une humaine normale, qu'elle ne s'attendait pas à la voir là. Sauf qu'Alice n'était pas une humaine, qu'elle s'attendait à ce que sa soeur lui parle. Ce qui était normal en soi. Elle leva lentement son visage de lutin vers celui de la Déesse blonde et lui décocha un large sourire. Et regarda ensuite derrière elle. Il n'y avait pas Emmett. Il était où ? Sûrement encore la chasse. Peut-être qu'il avait encore plus faim que sa femme. Bah, c'était un homme. Les hommes avaient toujours plus faim que les femmes, c'était bien connu. Enfin... Ca, ça s'appliquait plus facilement aux humains. Mon Dieu, que c'est erreintant de faire des comparaisons entre les vampires et les humains. Et si nous nous arrétions là, hein ? Elle retourna à son bouquin et tourna la page, d'un geste nonchalant, avant de dire :


    "Si tu cherches Edward... Il est au Lycée avec Lise Hasper-Taylor. Et il n'est pas prêt de rentrer. Carlisle est à l'Hôpital et Esmé, d'après ce que je viens de voir, est en train de retaper une maison."

    Elle se remit à lire, parfaitement capable de faire plusieurs choses à la fois et de discuter en même temps avec quelqu'un. Bien que pour un Humain - encore une comparaison - ça lui accaparait une grande partie de son attention. Lisant avec attention les longues descriptions du bouquin, Alice ressentit alors l'énorme colère qui émanait Rosalie. Pas besoin de s'appeler Jasper pour sentir les ondes sombres que la belle vampire dégageait un peu partout dans la pièce. D'un ton sautillant, parce qu'elle connaissait la réponse, elle demanda cependant :

    "Tu m'as l'air d'être en colère... Que t'arrives t-il ?"

    Et c'était dans des moments comme celui-ci qu'Alice était bien contente d'avoir Jasper à ses côtés. Parce que la colère de la belle Rosalie aurait vite fait d'être annihilé. Jasper était friand des moments de bonheur, de douceur. Quand quelqu'un était heureux, il l'était aussi. Et avait tendance à graviter autour de cette personne, se délectant sûrement des ondes que ladite personne dégageait. C'était sûrement pour cela qu'il y avait toujours une bonne ambiance chez les Cullen. Sauf depuis le renferment d'Edward. L'ambiance était plus morose et Jasper n'avait de cesse d'envoyer des ondes d'apaisement pour calmer la tension facilement palpable qui régnait dans le manoir. Alice planta ses iris dorés dans celle de la jeune femme, quittant ainsi sa lecture, et ne bougea pas. Elle en oublia même de cligner des yeux. S'il y avait un humain qui entrait dans la pièce, il aurait l'impression d'avoir affaire à deux statuts de marbre absolument parfaites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info/index.htm
Rosalie Hale

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 18 ans pour l'éternité
Classe sociale: plutôt aisée
Statut: Vampires

MessageSujet: Re: ¤ Another Annoying Day ¤   Mer 12 Nov - 16:40

Rosalie prit de profondes respirations inutiles pour tenter de se calmer. Mieux valait ne rien casser, Esmé n'apprécierait sûrement pas. Elle se concentra sur les paroles d'Alice plus que nécessaire pour se concentrer sur autre chose que sa rage. Cependant, ce fût en vain. La mention d'une certaine Lise Harper-Taylor la prit de haut. Qui était-elle? Encore une autre humaine? Ce n'était donc pas suffisant qu'il tombe amoureux de Swan, il mettait à présent son grapin sur une autre! Ne se rendait-il pas compte du danger dans lequel il mettait la famille! Il était si facile de perdre son contrôle, c'était un combat permanent pour Jasper! Se rapprocher d'un humain pouvait également résulter le dévoilement de leur secret. Secret qu'ils avaient mis des décennies à garder. Pourquoi tout gâcher aujourd'hui? Pourquoi? Si Edward se sentait seul et voulait parler à quelqu'un, très bien! Les Cullen étaient tous là pour lui, il le savait parftaiement! Bien qu'il fallait avouer que Rosalie n'était pas très douée en matière d'écoute et de conseils, Alice, Jasper, Esmé, Carlisle et même Emmett se sentaient prêts à l'écouter. Ils étaient une famille, il fallait apprendre à compter les uns sur les autres. Alors pourquoi partait-il mettre en danger les vies d'humains et en péril leur secret?

Elle regarda par la fenêtre pour trouver, ne serait-ce qu'une once de tranquilité inespérée. Le temps était nuageux à son habitude. Il ne pleuvait pas encore, l'air était juste humide.
Elle ne comprenait pas pourquoi la situation d'Edward la mettait dans un état pareil. Il était vrai qu'il les mettait en danger, aussi bien les humains que la famille. Cependant, elle n'avais jamais ressentie une telle rage. Il devait y avoir quelque chose d'autre. Oui, il y avait quelque chose d'autre. Il les avait trahi en quelques sortes. Auparavant, ils étaient dans leur coin et n'embêtaient personne. Ils étaient heureux. Pourtant, Edward s'était détourné d'eux pour aller vers ceux qu'ils avait appris à détester au fil des années. Pourquoi faisait-il cela? Ils étaient tous frères et soeurs, ils étaient soudés. Mais à présent, il se refermait et n'adressait la parole à personne. La jeune femme avait parfaitement conscience que lire dans les pensées de tout le monde devait être difficile, il n'avait aucune tranquilité. Il devait alors trouver un peu de solitude. C'était parfaitement normal. Mais se tourner vers eux? Tomber amoureux d'elle? Non, c'était trop. Il n'avait pas le droit.

Elle poussa un soupir et regarda attentivement son jean. Ce n'était pas son comportement habituel. Pendant quelque instants, elle avait perdu son assurance et sa vanité. Elle n'avait jamais parue si vulnérable. Cependant, personne ne devait la voir comme cela, c'était trop humiliant. Très vite, elle reprit son masque de froideur et releva les yeux. Peine perdue, rien ne passait inaperçu aux yeux d'Alice.


"Emmett m'a dit pour Edward sans vraiment entrer dans les détails. Que se passe-t-il véritablement? Je pense avoir droit à une explication!"

Sa voix, à son habitude était froide et cassante. Il n'y avait plus aucun signe de combat intérieur, à présent. Mais c'était trop tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plume-en-chocolat93.skyblog.com
Alice Cullen

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Toujours là où il faut...

Feuille de personnage
Age: 19 ans... D'apparence :D
Classe sociale: Les "riches" de Forks
Statut: Vampires

MessageSujet: Re: ¤ Another Annoying Day ¤   Ven 14 Nov - 18:46

Adieu, Ô doux moments de silence. Oui oui... Parce que quand Rosalie était furieuse, généralement, ça pétait. Enfin... Elle ne hurlait pas non plus mais ce n'était pas agréable de se faire arpaguer par quelqu'un alors qu'on n'avait rien fait... Dans un sens, Rosalie avait raison. Si Edward voulait parler, il pouvait leur parler. Mais, peut-être que la présence des Cullen ne lui suffisait plus. Après tout... Notez que dans la famille, ils étaient tous en couple. Emmett avec Rosalie, Carlisle avec Esmé et Jasper avec elle-même, le petit lutin. Mais Edward ? Tania l'avait laissé indifférente parce que tout simplement, il ne lui était pas destiné et elle non plus. Elle poussa un soupir - inutile mais c'était devenu un réflexe - et posa son livre sur la table. Elle laissa de côté le "De Rerum Natura" de Lucrèce (en latin s'il vous plait), pestant intérieurement contre les épicuriens, qui n'étaient que des grands lâches aux yeux d'Alice. Mais après, chacun sa philosophie, non ? Se redressant à une lenteur humaine, presque comme un escargot en réalité, Alice se mit assise sur le canapé et croisa les mains devant elle. Edward se sentait mal et elle savait pourquoi. Ne lui avait-il pas dit de ne rien dire ? Mais Rosalie et les autres avaient le droit de savoir, pourtant ! Tiraillée entre sa promesse de ne rien dire et son devoir de prévenir, elle baissa la tête et resta silencieuse. A son tour, elle tourna la tête vers la fenêtre et nota qu'il ne pleuvait pas. Mais les nuages étaient tellement sombres qu'ils semblaient aussi annoncer de mauvais présages. Alice ne pouvait pas en vouloir à Edward de rechercher le contact avec autrui. Et puis, elle avait vu ce qu'il allait faire avec Lise et sans nul doute qu'il l'avait déjà fait. Par curiosité, elle aurait bien aimé savoir si la jeune fille allait accepter sa proposition de devenir son élève de piano, mais elle préféra leur laisser une certaine intimité. De toute façon, elle saurait. Tout comme lui saurait qu'elle savait ce qu'il s'était passé parce qu'elle l'avait vu. Embrouillé ? Non, embrouillant. Comme des oeufs brouillés... Argh... L'embrouille. Elle tourna à nouveau la tête vers Rosalie et resta silencieuse, tout comme la belle vampire. Par contre, elle n'était pas aveugle. Elle avait bien vu, l'espace d'un instant, le visage vaniteux, arrogant et froid de Rosalie disparaître, pour laisser transparaître quelque chose qui ressemblait à quoi. Du doute ? De l'inquiétude ? De la tristesse ? De la colère... Peut-êrte un savant mélance de tout.

Alice se leva à son tour, regardant le pantalon noir qu'elle avait mit. Oui, parce qu'elle avait entendu sa soeur lui poser la question qu'elle n'aurait pas dû poser. Celle qui allait encore plus tirailler Alice entre deux camps : dire ou ne rien dire. Elle avait promis d'être silencieuse comme une tombe. Mais franchement, devait-elle tout avouer ? C'était tellement douloureux pour Edward. S'il avait plus pleurer, sans nul doute qu'il aurait laissé tomber quelque larme. Mais le pire dans tout ça, c'était que seul lui savait pourquoi elle avait fait ça. Mais Alice, malgré tout, n'arrivait pas à en vouloir à Bella. Elle ne pourrait jamais forcer l'humaine à aimer son frère. Sinon, les deux souffriraient. L'une parce qu'elle serait éloigné de l'être qui lui était réellement destiné et lui parce qu'il verrait fort bien que les sentiments de Bella auraient été factices. Et franchement, c'était malsain. Alors, ce n'était même plus la peine d'y penser. Alice soupira à nouveau inutilement, mais surtout pour bien montrer son malaise et déclara :


"En réalité... Edward... Enfin... Isabella n'a pas voulu d'Edward. L'amour d'Edward est à sens unique. Et il en souffre... Beaucoup... Parce qu'il a peur qu'elle reste éternellement celle qu'il aimera. Du moins, c'est ainsi que je le vois. Rose... Il m'avait demandé de ne rien dire. Comprends le... Il a mal."

Mouais... Pas très bon le plaidoyer mais en fait, Alice ne savait pas trop comment avancer les choses. Elle leva son regard d'or vers celui de la jeune femme et annonça :

"Ne dis rien quand tu le verras."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info/index.htm
Rosalie Hale

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 29/06/2008
Age : 26

Feuille de personnage
Age: 18 ans pour l'éternité
Classe sociale: plutôt aisée
Statut: Vampires

MessageSujet: Re: ¤ Another Annoying Day ¤   Sam 29 Nov - 2:02

[HJ: désolée du retard!]

Un long silence se fit. La tension était à couper au couteau. Rosalie était paralysée. Elle ne savait comment réagir. Devait-elle s'énerver? Ou compatir à la douleur d'Edward? Finalement, propre à son caractère, la colère fut plus forte. Non seulement, elle en voulait à Edward mais également à cette Isabella. Elle n'apportait que des ennuis à cette famille, elle serait leur fin! Comment ne pouvait-il pas aimer Edward? Aux yeux des humains, il était beau, intelligent et avait tout ce qu'une fille pouvait demander chez un homme. Edward avait été si longtemps dans cette famille sans compagnon et elle osait le repousser? Etait-ce une sorte de jeu malsain dans lequel elle s'amusait à le séduire pour son propre amusement et ensuite pour mieux le repousser? Aimait-elle l'humilier de la sorte? C'était la seule raison, les humains étaient tous pareils: prêts à faire des bassesses inimaginables pour parvenirs à leurs fins. Des fins qui parfois étaient incompréhensibles. La jeune vampire était certaine que cette Isabella était comme les autres: mesquine. De plus il y avait cette histoire de loup-garous. Voilà que maintenant elle s'amusait avec leur pires ennemis! Elle voulait vraiment les tuer, décidement! Bien qu'elle n'était qu'ne faible mortelle, elle était assez rusée. Son plan était parfait.

Bien sûr Edward n'y voyait que du feu. Il était subjugué par cette fille et ne verrait rien. Sauf s'il lisait dans ses pensées. Cependant, Rosalie était certaine qu'il n'oserait jamais. Ou peut-être que si. Il faudrait qu'elle lui demande. Mais comment pouvait-il tomber amoureux d'une humaine? C'était tout simplement inconcevable et la jeune femme avait bien du mal à l'imaginer. Il leur fallait un plan à elle et Alice. Quelque chose qui permettrait à Edward d'oublier ces humains et peut-être même à lui trouver une vampire pour être avec lui. Il devait bien avoir quelqu'un pour lui dans ce monde, non? Elles trouveraient et remueraient ciel et terre s'il le fallait. Il s'agissait d'Edward, leur frère. Lorsqu'une situation le demandait, il fallait apporter son aide du mieux possible.

Durant ses réflexions, Rosalie avait aggripé un vase, posé sur la table basse. Cependant, dû à sa colère, elle n'avait pas bien mesurée sa force. Le vase se brisa en milles morceaux par une simple poignée de fer. Avec les débris, l'eau et les fleurs étaient éparpillés un peu partout sur la petite table et le sol. Esmé ne serait pas contente. Mais Rosalie n'en avait que faire. L'heure n'était pas aux inquiétudes sur un vase.
Elle se tourna doucement vers Alice en prenant de profondes inspirations. Elle ne préférait pas crier. Pourtant, elle avait appris par certaines sources, que lorsqu'elle parlait calmement mais froidement, c'était bien pire.


"Le comprendre? Le comprendre? Comment puis-je le comprendre? Comment a-t-il pu descendre aussi bas pour tomber amoureux d'une humaine? Comment a-t-il osé? Se rend-t-il compte du danger dans lequel il met sa famille? Non, bien sûr que non. Comme si ce n'était pas suffisant, je viens juste d'apprends qu'elle entrepenait des relations étroites avec un certain sale cabot. Quel est son but, au juste? Elle veut tous nous détruire, n'est-ce pas? Elle va..."

Rosalie s'interrompit lorsqu'elle vit dans quelle détresse se trouvait Alice. Cette dernière était la plus proche d'Edward dans la famille et elle devait sûrement souffrir face à cette situation. La jeune femme essaya de se calmer.

"Ecoute, je te promets de ne rien dire à Edward. Cependant, tu sais bien que je ne suis pas aussi douée que toi pour contrôler mes pensées. De plus, j'aimerai avoir une conversation avec lui pour lui remettre certaines idées en place. Je ferais comme si je n'étais au courant de rien, seulement de ce que m'avait dit Emmett...
Je pensais à quelque chose. Il faut remédier à la situation, il faut arranger toute cela. Si cette histoire ne mène nulle part, il faut intervenir, tu comprends? Alors, s'il te plaît Alice, il faut que nous aidons Edward. Il faut le sauver et nous sauver également. Il y a beaucoup d'enjeux, tu le sais bien."


Rosalie n'avait jamais dit "s'il te plaît" à quelqu'un. Ce n'était pas dans ses habitudes et cela lui coutait beaucoup de faire cela.. Cependant, elle n'avait pas le choix, il s'agissait de son frère et de sa famille. Tout cela était devenu trop dangereux pour eux, il fallait en finir au plus vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plume-en-chocolat93.skyblog.com
Alice Cullen

avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 28/06/2008
Localisation : Toujours là où il faut...

Feuille de personnage
Age: 19 ans... D'apparence :D
Classe sociale: Les "riches" de Forks
Statut: Vampires

MessageSujet: Re: ¤ Another Annoying Day ¤   Sam 27 Déc - 1:44

[Moi aussi U__u]

Alice n'aimait pas le silence. Ni même l'inactivité. Elle n'aimait pas les ambiances tendues et là, elle en voulut sérieusement à Jasper ne pas être là. C'était toujours comme avec les gens qui étaient toujours utiles : jamais là quand on a besoin d'eux. Si la colère de Rosalie fut plus forte que sa compassion, Alice, en revanche, souffrait de voir son frère ainsi se dégrader. Lui qui était bourré de qualités, de talents, se laissaient dépérir. Et il avait refusé de dire à Alice pourquoi Isabella l'avait repoussé. Et il semblait qu'Alice ne soit pas en mesure de le voir dans un avenir proche. Parce que l'avenir de Bella c'était fait flou. Brouillé. Constamment changeant mais surtout, avec de sacrés zones d'ombres. Alice se massa les tempes, par réflexe. Edward sans compagnon. On lui avait tous dit, dans la famille, de chercher quelqu'un. Mais il déclinait. Jusqu'à l'arrivée de Bella. Mais finalement, n'était-ce pas seulement parce que le sang de l'humaine était exceptionnellement bon ? Peut-être... Il n'y avait peut-être finalement pas de sentiments qui étaient nés. Que ce soit du côté de Bella ou du côté d'Edward. Qu'il n'y avait que de l'attraction physique pour l'une et quelque chose de plus charnel, de plus fort chez l'autre. Mais qui ne soit pas de l'amour. De toute façon, les émotions humaines étaient toujours aussi difficile à comprendre. Et Alice n'était pas la meilleure pour les déméler. Encore et toujours, Jasper était passé maître en la matière. Alice et Rosalie étaient toutes deux restées parfaitement silencieuses et immobiles. Aucune d'elle n'avait même pris la peine de faire le subterfuge de la respiration. Si un humain devait se présenter, elles reprendraient la comédie humaine là où elles l'avaient laissées. Le petite lutin fronça les sourcils.

Pas le vase d'Esmée... Lorsque le bruit de porcelaine retentit dans la maison vide de toute présence résonna, Alice grimaça. Esmé n'allait pas être très contente. Mais, il valait mieux ça que ce soit un pan de la maison qui explose sous la colère de la belle Rosalie. Alice arqua un sourcil. Elle ne pouvait pas lire dans les pensées de sa soeur et devinait aisément ce qu'elle pensait cependant. Puisqu'Alice avait pensé la même chose à un moment. Seulement voilà... Il semblait que la triste destinée d'Edward soit de rencontrer des humaines. Car Alice n'avait vu aucune vampire avec le jeune homme. Pas même d'humaine. Même si pour le moment, l'Hasper-Taylor semblait la plus disposée à devenir une compagne. Parce qu'en observant leur discussion de temps à autre, il s'avérait que les deux personnes avaient beaucoup de choses en commun. Encore plus que Bella avec Edward. Mais si Alice décrivait ses visions à Rosalie, pour sûr que la déesse s'énerverait encore plus et irait démolir son frère sur place... Tout en se retenant de réduire Lise en charpie. Alice inspira profondément, la senteur de l'ambre, de l'ébène lui arrivant au nez. Puis, elle écouta les dires de sa soeur, avant de rétorquer :


"Il ne contrôle rien. Nous ne contrôlons jamais rien, Rosalie ! Arrête de mettre ce qu'il se passe sur le dos d'Edward. Il est celui qui en pâtit le plus ! Et Isabella n'a aucunement l'envie de faire du mal à notre famille. Cesse de voir le mal partout, Rose. Ok... Pour le moment, rien ne va. Mais, tout finira par s'arranger. Et nous en sortirons tous indemne de cette histoire !"

Du vent. Si ça se trouvait, les paroles de la lutine ne serait que du vent aux oreilles de Rosalie, qui ne l'écouterait pas. Mais, Alice était convaincue qu'Isabella ne voulait pas le moindre mal à leur famille. Bien que, comme Rosalie, Alice aurait préféré qu'elle n'approche pas les Loup-Garous. Qui ne devaient pas se gêner de baver sur eux. Mais, de toute façon, il fallait dire qu'entre un jeune loup-garou et un vampire qui a un siècle d'expérience, de concentration et de privations, le danger se trouvait plus du côté lycan que vampire. Mais, chacun des deux camps voyait et mettait midi à sa porte de toute façon. Alice s'approcha de Rosalie, préférant la proximité à l'éloignement. Puis, elle posa une main sur le bras de la belle vampire et eut un léger sourire. Elle était consciente des efforts que faisait Rosalie pour se calmer. Une fois que la belle eut fini de parler, la tintement de clochette d'Alice s'éleva à nouveau :

"Peut-être qu'une discussion sérieuse avec lui le fera avancer. Mais, ne soit pas trop violente, hein. Ne le démolis pas qu'il ne l'ait encore. Cependant, Rosalie, je ne sais pas si nous avons, à nous deux, les moyens de l'aider. Peut-être qu'il doit rencontrer l'humaine qui acceptera l'éternité pour vivre à ses côtés. J'ai pas mal d'hypothèses, un peu farfelu. Mais, peut-être que l'Âme-Soeur d'Edward se trouve dans le monde mortel et que c'est à lui de l'emmener dans le monde immortel. Dans ce cas, que pouvons-nous bien faire ?"

Alice était consciente du fait que Rosalie n'ait jamais dit 's'il te plait' à quelqu'un. Mais Alice n'avait pas de pouvoir magique. Juste celui de voir l'avenir. Quand il acceptait d'être lu correctement aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackcircle.forumactif.info/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤ Another Annoying Day ¤   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Another Annoying Day ¤
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight : Fascination à Forks :: La Ville de Forks :: Les maisons :: Manoir des Cullen/Hale :: Salon-
Sauter vers: