Bienvenue dans l'univers fascinant de Twilight.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Into another Paradise [Private Again]

Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Into another Paradise [Private Again]   Mar 4 Nov - 13:34

    Il y avait une parole de chanson qui revenait fréquemment dans la tête de Charlotte. Du groupe Lacuna Coil, provenant de la chanson Heaven's a Lie, les mots Set me free, your heaven's a lie correspondaient vraiment avec l'état d'esprit actuel de la jeune femme. Elle voulait qu'on la libère. Les médecins qui s'occupaient d'elle avant Carlisle lui avaient fait miroiter bien des paradis. Des rêves de survie, de guérison. Carlisle, avec une rare douceur et un tact infini, lui avait bien fait comprendre qu'il y avait peu de chance pour qu'elle s'en sorte. Il l'avait libéré des paradis mensongers qui, en réalité, n'étaient rien d'autres que des enfers enchanteurs. Elle parle en oxymore ? Mais, après tout, c'était ce que c'était. Les rêves de guérions, de survie sont aussi douloureux qu'un séjour en enfer. Et pourtant, ils sont enchanteurs. L'oxymore est donc bon. Charlotte, malgré le fait qu'elle ait le droit de courir, devait quand même éviter de se retrouver tremper sous la pluie qui, dès qu'elle s'introduisit chez elle avec Bella, se transforma en une pluie diluvienne. Charlotte eut un léger sourire : elles l'avaient échappés belle ! Lorsqu'elles arrivèrent chez les Yuan, Lin avait accueillis Bella, qui lui avait rendu son salut. Alors, Charlotte lui avait expliqué pourquoi la maison était ainsi. Pour ne pas perdre ses racines. Elle eut un léger sourire et elles montèrent dans la chambre de Charlotte. Avant d'ouvrir la porte, Bella annonça qu'elle avait cru d'abord que Charlotte l'emmenait dans une autre dimension. L'asiatique tourna le regard vers la jeune caucasienne et se mit à rire. L'air de dire "t'as pas fini, alors...". Parce que la chambre de Charlotte était tout aussi typique. Elle ouvrit la porte et quand elle rentra dans la chambre, Belle sur ses talons, on ne voyait dans la chambre que... En fait pas grand-chose. Il y avait un bureau, rangé à la perfection. Ensuite, il y avait une grande armoire et une petite commode à côté. Sur la commode, on voyait un repose-tête, engin de torture avec lequel Charlotte avait appris à dormir depuis sa petite enfance (et sur lequel on dors étonnament bien !). Mais, il n'y avait pas de lit. Non, la chambre était dénuée de tout ce toutim et elle était donc très grande, très spacieuse.

    Au coin de la chambre, cependant, six poufs rouges étaient entassées, en attente d'être utilisés. Dans un autre coin, on voyait la basse de Charlotte, ainsi qu'une pile de partition posée à même le sol. Le lit qui n'était en fait rien d'autre qu'un futon, était roulé et mit derrière les poufs. Se dirigeant d'un pas souffle vers ce coin de la pièce, Charlotte prit deux pouffs et les posa sur le sol. Elle invita Bella à s'asseoir et annonça :


    "Je vais me changer... Assieds-toi en attendant."

    Oui, car dès que Charlotte retournait chez elle, elle prenait des vêtements traditionnels. D'ailleurs, Bella avait dû remarquer que Lin avait une tunique chinoise sur elle, avec un pantalon, le tout en soie et d'une couleur rose pâle très jolie. Charlotte, elle, préférait l'émeraude. C'est donc une tenue du même genre que sa mère qu'elle sortie et enfila, après avoir disparue dans la salle de bain qui se trouvait au même étage. En revenant, elle regarda Bella et lui demanda alors :

    "Tu veux en essayer ? Je suis sûre que tu serais encore plus jolie que d'ordinaire dedans !"

    Compliment à peine voilée. En effet, Charlotte trouvait que Bella était vraiment une jolie jeune fille. Mais, le tout était accentué par cette envie de ressembler à une caucasienne. Mais, d'un côté, Charlotte aimait sa peau de perle par-dessus tout. Chose que les caucasiens n'avaient pas...


Dernière édition par Charlotte Yuan le Mer 5 Nov - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Mar 4 Nov - 18:05

En entrant dans la chambre, Bella fut tout d'abord surprise par le manque... de lit. Enfin, un lit normal quoi, avec un sommier et un matelas ! Mais là, rien. Juste quelques poufs dans un coin de la chambre, qui était vraiment gigantesque, malgré toute la place que prenaient l'armoire et la commode. Tout était parfaitement rangée, et Bella était presque certaine qu'elle ne trouverait pas un grain de poussière ici ! Du coin de l'oeil, elle aperçut ce qui ressemblait à une guitare... Tournant la tête, et se souvenant que Charlotte était bassiste, elle rectifia sa pensée : une basse. Franchement, elle ne voyait pas la différence, n'étant pas une grande connaisseuse en musique. Elle eut soudain envie de la toucher, mais réfréna vite cette idée, car elle savait qu'avec sa chance (ou plutôt, sa malchance) habituelle, une catastrophe allait encore survenir.
Charlotte invita Bella à s'asseoir sur l'un des poufs, après en avoir sorti deux de leur cachette (qui n'en était pas vraiment une). Toujours un peu surprise par le comportement subit de Charlotte, elle obéit et lui fit un grand sourire, lui signifiant ainsi que la chambre lui plaisait.

Elle adorait les poufs ! Ils étaient confortables, moelleux, et ils dégageaient un sentiment de sécurité. Elle enfonça discrètement l'index droit dans le pouf pour tester son moelleux. Et fut satisfaite. Elle refit alors la descritpion mentale des lieux, trouvant étrange qu'une ado range si bien sa chambre. Elle s'attendait plutôt à un bazar indescriptible, tels qu'une bouteille d'eau vide traînant là, des cahiers de devoirs attendant le bon vouloir de l'élève ici, un lit fait à la hâte, et des moutons de poussière se promenant un peu de partout, poussant presque leurs bêlements heureux. Au contraire, elle était face à une propreté parfaite ! Même elle ne nettoyait pas aussi bien sa chambre (et pourtant, on sait que Bella déteste la saleté).

Charlotte était allée se changer, laissant Bella seule dans son antre. Celle-ci fixa attentivement les partitions (car elle devinait qu'il s'agissait de partitions) empilées dans un coin. Sa curiosité la poussait à aller les observer de plus près, et ce fut un rude combat qu'elle mena pour s'empêcher d'y céder. Elle ignorait si Charlotte apprécierait qu'elle fouille dans ses affaires, et ne voulait pas froisser son amie. Finalement, inspirant profondément, elle fusilla du regard les partitions qui la narguaient et fixa le mur en face d'elle. Elle n'eut pas à l'observer bien longtemps, car Charlotte revint.
Bella ouvrit de grands yeux étonnés. Bien sûr, elle s'était attendue à ce que la jeune asiatique s'habille de la même façon que sa mère, mais il fallait qu'elle s'y habitue. En effet, elle n'avait vu Charlotte que dans des vêtements 'traditionels' américains, jusqu'à présent. Et elle trouvait que Charlotte était vraiment belle dans cette tenue émeraude. Bien plus que d'habitude.

C'est alors que Charlotte lui demanda si elle voulait essayer.

Evidemment, Bella ne put s'empêcher de rougir violemment. Elle ? Essayer ces vêtements magnifiques ? Elle ne savait pas... En fait, elle était persuadée qu'elle aurait l'air d'une dinde là-dedans (ça avait l'air beaucoup trop serrés, ces machins là !). En plus, elle aurait l'impression d'étouffer, non ? C'est donc avec hésitation et embarras qu'elle répondit :


"Je ne sais pas... J'aurais l'air ridicule."

Elle se souvint d'Alice qui adorait lui faire essayer mille tenues différentes. Dans ces moments là, Bella avait l'impression de devenir son cobaye. Charlotte n'allait pas faire ça, hein ? Tout mais pas cette terrible épreuve ! Cependant, elle mourrait d'envie d'essayer une de ces tenues : ce ne serait pas tous les jours qu'elle en aurait l'occasion, alors autant en profiter ! Et tant pis si elle ressemblait à une autruche, ou à je ne sais quel autre oiseau ! Après tout, le seul témoin présent était Charlotte...

"Oh, et puis après tout, pourquoi pas ?"

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Mer 5 Nov - 1:47

    Charlotte était maigre. Excessivement maigre. Cela sa voyait à ses clavicules saillantes, à ses côtes qui ressortaient, à sa colonne vertébrale qui affleurait sa peau. Mais ça, bien sûr, personne ne le voyait. Sauf les médecins - et Carlisle en l'occurence - et ils désespéraient en voyant sa maigreur alarmante. Mais Charlotte ne tolérait plus certaines nourritures. Les viandes parfois passaient très mal et Charlotte ne mangeait presque plus des légumes. Elle aurait pu se changer devant Bella. Se montrer en soutien-gorge devant elle ne l'aurait pas déranger. La tunique aurait été assez longue pour faire office de robe le temps d'enlever son pantalon et de mettre celui en soie. Mais, elle aurait vu ses côtes, sa colonne vertébrale, ses jambes aussi, fines... Maigre. Elle avait donc fui pour éviter d'étranges questions. Questions qui auraient empoisonné la douce moiteur dans laquelle les deux jeunes filles étaient arrivées. Une moiteur exotique, orientale. D'ailleurs, n'était-ce pas une odeur de jasmin qui venait embaumer le premier étage ? Alors qu'en bas, c'était l'orchidée qui s'était faite maîtresse. Charlotte avait ce léger sourire aux lèvres... Parce qu'elle adorait cette odeur. Le jasmin hein... D'ailleurs, c'était la fragrance de son parfum. Elle voyait Bella fixer un point sur le mur et annonça, d'une voix rieuse :

    "Le mur a t-il quelque chose d'intéressant pour que tu le fixes ainsi ?"

    Bien sûr, elle savait très bien pourquoi Bella agissait de cette manière. C'était la curiosité qui poussait à ce comportement. Charlotte était comme elle. Quand elle voulait savoir quelque chose mais qu'elle hésitait à demander à satisfaire sa curiosité. Mais, Bella pouvait faire comme chez elle, elle ne devait pas avoir peur de lui demander quoi que ce soit. Alors que la jeune asiatique avait demandé à la jeune Swan si elle voulait essayer, cette dernière hésita. Charlotte comprendrait qu'elle ne veuille pas essayer. Elle s'apprêtait à le lui dire, mais Bella annonça alors qu'elle acceptait quand même d'essayer. Pourquoi aurait-elle peur d'avoir l'air ridicule ? Elle en serait des plus belles ! Charlotte eut un large sourire et se tourna vers son armoire, qu'elle ouvrit en grand cette fois, laissant voir quantité de vêtements... Mais tout était parfaitement bien rangé. D'un côté les vêtements "américains" et de l'autre, ses vêtements typiquement asiatiques. Elle regarda le visage de Bella et sa couleur de cheveux.

    Elle voulait une couleur qui lui irait bien... Du turquoise... Du bleu pastel. Du bleu clair et du bleu foncé. Les nuances de bleus lui iraient à merveille ! Elle chercha alors dans ses tenues et en sortie un kimono bleu roi. Mais il était à sa talle à elle, malade. Il n'irait pas à Bella. Elle le posa délicatement sur le côté et en chercha un autre. Qu'elle trouva. Et à la taille du Bella - du moins, ça lui en avait tout l'air -. En soie, comme la plupart des vêtements, il était bleu turquoise. Mais des motifs bleu pastel tranchaient avec la couleur principale de la tenue. Quand Bella le mettrait, quand elle aurait les bras le long du corps, elle verrait alors que c'était un phénix qui y était représenté. Si Bella l'appréciait, elle lui donnerait. Après tout, Charlotte était bien trop maigre pour le porter. Et si la jeune américaine le voulait, elle pourrait aussi essayer une robe asiatique rouge avec des fils dorés qui dessinaient un dragon. Elle tendit le tout à Bella et dit alors :


    "Si tu me le permets... Ca me ferait plaisir mais... Je voudrais juste te faire une coiffure asiatique... C'est simplement un chignon serre avec des bâtons chinois dans les cheveux... Tu sais... Je n'autorise que les filles que j'apprécie tout particulièrement à porter ces vêtements... Et à rentrer dans ma chambre... Mes... Amies."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Mer 5 Nov - 14:08

La vie est parfois bien curieuse. Elle permet les gens de se rencontrer puis, selon comme sont chacune de ces personnes, soit ils s'entendent, soit ils se haïssent. Certains appelaient cela le 'destin'. Ces rencontres pouvaient très bien en faire partie, certes mais... les liens qui se tissaient (ou qui ne se tissaient pas) entre chacun de ces individus ne devaient pas être prévus à l'avance, si ? Un libre-arbitre doit bien exister quelque part, le destin seul ne peut décider de tout sur tout. Car chaque être humain est doté d'une raison et de sentiments. Il faut bien utiliser ces capacités, non ? Et personne (pas même le destin) ne peut savoir ce que deviendra telle ou telle personne. Tout dépend de comment et dans quel environnement elle a grandi. Si sa mère avait été quelqu'un d'autre, ou du moins avec un caractère différent à celui qu'elle possédait aujourd'hui, Bella serait bel et bien venue à Forks. Mais aurait-elle eu les mêmes relations avec tous ceux et celles qu'elle avait rencontré jusque là ? Si ça se trouve, elle aurait très bien pu détester les Cullen, ne pas découvrir leur secret. Elle aurait très bien pu haïr ses amies du lycée. Elle aurait très bien pu crier à Charlotte, en ce moment même, qu'elle était trop parfaite, et que la perfection la révulsait. Car c'était ce que pensait Bella : la jeune asiatique était presque parfaite. Attentionnée, affective, gentille, heureuse de vivre... Sa mère avait l'air d'être une femme adorable, sa maison était une vraie merveille, et Charlotte avait des amis sur qui compter, ainsi qu'un don qui n'était pas donné à tout le monde : celui de la musique. Oh, elle avait sûrement des défauts, comme tout le monde, mais ils n'étaient rien face au reste. Seule ombre au tableau : elle semblait éternellement triste, et semblait se cacher à la première occasion. Bella ignorait ce qui la rongeait, mais elle n'avait qu'une envie : la faire rire. Parce que la jeune asiatique était quelqu'un de merveilleux.

Charlotte demanda pourquoi elle fixait le mur ainsi. Bella ne bougea pas d'un millimètre, se demandant si elle plaisantait ou si elle était sérieuse. Puis, voyant son éternel sourire, elle éclata de rire et répondit :


"C'est le plus beau mur au monde !"

Arriva alors la question des vêtements... Aïe aïe aïe, pourquoi Bella avait accepté ? Elle était sûre et certaine qu'elle serait des plus ridicules et ne parvenait pas à effacer ce sentiment. Mais ce qui était dit était dit, et elle allait devoir faire plaisir à Charlotte. Bella décida de lui faire confiance pour lui choisir un vêtement, car elle n'avait absolument aucune idée de ce qui pourrait lui aller ou non... Et puis, Charlotte avait l'habitude de ces 'costumes', comme les appelaient Bella. En effet, c'était pour elle des vêtements étranges, qu'elle n'avait pas l'habitude de voir hormis durant les fêtes ou les carnavals. Il s'agissait donc de 'costumes'. Finalement, Charlotte lui tendit des vêtements. L'un était dans le même style que ce que la jeune asiatique portait, en soie et de couleur turquoise, avec des motifs brodés dessus. L'autre était une robe rouge, avec des fils dorés ici et là.

Charlotte était partie ailleurs pour aller se changer... Devait-elle faire de même ? Bella décida que non, car cela ne la gênait pas plus que cela d'être vue en sous-vêtements. Enfin, cela dépend de qui on parle, évidemment XD Elle se changea donc devant Charlotte et, une fois les premiers vêtements enfilés, baissa la tête pour regarder les motifs dessinnés. Cela lui allait à la perfection. Elle sentait même qu'elle allait tomber amoureuse de ce petit bijou ! Elle tourna sur elle-même pour montrer à Charlotte. Elle se sentait bien dedans. C'était... tout doux. Elle leva les bras, les baissa, les releva, les rebaissa, puis fit le même manège en pliant et dépliant les jambes. Oui, cela lui plaisait beaucoup.

Elle tenta ensuite la robe. Elle avait l'impression d'être une jeune princesse à qui on prêtait des trésors inestimables. Elle imita un mannequin dans la petite chambre et fit un grand sourire, ravie. Elle avait bien fait d'accepter la proposition ! Elle se transformait en une véritable gamine testant de nouvelles poupées.

Hésitante, Charlotte lui demanda si elle pouvait lui faire un chignon. Bella se tourna vers elle. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle l'aurait parié ! Et cela lui fit penser à Alice ; décidemment, ces deux là devraient bien s'entendre ! Charlotte révéla qu'elle la considérait comme une amie. A ces mots, Bella se sentit très heureuse. Non mais imaginez, une fille presque parfaite voulait être amie avec elle ! Il y avait de quoi être fière, non ? Bon... revenons les pieds sur Terre, Bella n'était du genre à se rengorger d'avoir telle ou telle personne comme amie.


"Et moi, j'essaie seulement les vêtements de mes amies. Et c'est seulement à mes amies que j'autorise de me faire des chignons... A part si cela dure trop longtemps..."

Voila, petit avertissement pour Charlotte : attention, cheveux méchants !

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Mer 5 Nov - 18:48

    Le Destin faisait et défaisait les liens. C'était ainsi. Rares étaient les liens qui étaient éternels. Un jour ou l'autre, on finissait par s'éloigner, par ne plus se parler. La vie était ainsi faite et ce n'était pas dramatique. Les amis partaient, disparaissaient, mourraient. Mais on gardait quand même leur souvenir en nous... Quand on les appréciait encore, cela va de soi. Un amant pouvait devenir un ennemi. Un ennemi pouvait devenir un confident. Une soeur pouvait devenir une mère. Une mère pouvait devenir une amante. Inceste ? Bien sûr... Mais, c'était ainsi que les choses se faisaient et on pouvait difficilement y faire grand-chose. Peut-on renier bien longtemps l'homme que l'on aimait, qui faisait battre notre coeur ? Peut-on haïr éternellement une personne que l'on considère comme un ennemi alors qu'il n'en est rien ? Qu'il n'est rien d'autre qu'une personne qui est destinée à passer sa vie à nos côtés ? Les gens fuyaient. Lâches, ils refusaient d'ouvrir les yeux. Charlotte était lâche. Mais pas parce qu'elle ne voulait pas de liens. Parce qu'elle avait peur. Oui, la Mort lui faisait peur. Elle savait mieux que quiconque que son Echéance arriverait rapidement. Que bientôt, elle aurait une ultime danse avec la Faucheuse. C'était pour cela que, pendant une période, elle avait refusé tout contact avec les autres. Evy, Lise et Ana-Louise eurent bien du mal à briser sa carapace et avaient, finalement, découvert peut-être un trésor de bonté. Si ses trois meilleures amies n'avaient pas été là, jamais Bella n'aurait été présente dans sa chambre. Qui sait ? Si Bella était venue lui parler à une époque où l'asiatique sombrait, comment aurait-elle été reçue ? Mal, de toute évidence. Ele aurait été remballée, rembarrée. Repoussée. Car Charlotte ne voulait pas faire souffrir d'autres personnes plus que de mise. Sa famille souffrirait bien assez le jour de sa disparition. Malheureusement, trois autres personnes avaient commencés à la soutenir, à l'aider à porter son fardeau. Et finalement, sans le savoir, Bella venait aussi de prendre une infime partie de la croix de Charlotte.

    Elle ne lui dirait pas. Du moins pas tout de suite. Comme toujours, Charlotte faisait extrêmement attention. D'ailleurs, en ce moment même, il y avait fort à parier que, selon les désirs émis par sa fille, Lin était en train de ranger ses médicaments. De cacher le porte-perfusion qui était en bas, quelque part dans le salon. Pourquoi croyez-vous qu'elle mettait de l'encens en ce moment ? Simplement pour cacher l'odeur hospitalière qui avait tendance à régner chez les Yuan. Charlotte mentait... En ce moment même, elle mentait à Bella, jouant la comédie du "mauvais rhume". Alors que c'était tellement plus grave. Mais, elle ne voulait pas briser cet instant de bonheur qu'on lui offrait. Elle ne voulait pas détruire ce moment magique que la jeune Swan lui apportait. Alors elle mentait. Et mentirait. Encore. Pour la soirée entre filles ? Ca se passera chez Charlotte, bien sûr. Pourquoi ? Parce que si elle venait à avoir un problème, ni Lise, ni Ana-Louise, ni Evy, ni même Bella ne seraient capable de l'aider. Tout ce qui l'aidait à tenir était ici, chez elle. Et elle ne pourrait pas transporter chez une autre tout ça. Alors, ce serait chez elle que ça se passerait. Elle prendrait ses médicaments à l'insu de toute le monde, prétextant des envies urgentes, par exemple. Oui... C'était ce qu'elle ferait. Elle n'avait pas le choix. Elle n'avait plus le choix, de toute façon.

    Alors, quand elle rentra dans la pièce et qu'elle blagua sur l'intérêt du mur, la réponse de Bella lui arracha un léger rire. Un rire frais et léger, comme un petit ruisseau qui courait quelque part, à l'ombre de grands cyprès. Elle secoua la tête, amusée, et annonça :


    "Il est tout blanc... Je devrais peut-être mettre des estampes japonaises, pour égayer... J'en ai vu une, à Seattle, qui m'a fait rire... Un gros bourdon sur un lys. J'ai pensé alors au prof de sport... Evy m'a raconté une fois qu'il avait enguirlandé Lise, alors qu'elle avait fait attérir une balle en volley sur sa tête. J'ai pensé à elle. Tu sais, comme Lise est toute blanche et que le lys est blanc... Enfin bref... Ravie que mon mur te plaise alors !"

    Etait alors venue le temps des (cathédrales... Humpf...) essayages. Quand Bella se changea devant Charlotte, cette dernière fut envieuse - sans le montrer pour autant - de ses formes. On ne voyait pas ses côtes, à elle. Et elle avait des vraies formes. Un buste taillé en sablier, qui lui donnait alors des allures de mannequin. C'était autre chose que la brindille qu'était la Yuan. Mais, elle souriait. Elle ne devait pas envier Bella. Elle avait la chance d'être en bonne santé, d'être admirablement belle. C'est pourquoi Charlotte voulait à tout prix que la jeune femme soit encore plus belle. Alors qu'elle lui avait dit qu'elle la considérait comme une amie, Bella lui retourna l'aveu... Créant ainsi une forte émotion chez la chinoise. Son sourire se fit gêné mais ses yeux se remplir de larmes. De tristesse aussi... Car désormais, Bella ferait partie des personnes qui souffriraient inévitablement. Mais aussi de joie. Parce qu'elle avait la chance de côtoyer une jeune fille vive, pleine de joie et d'affection. Si Bella la trouvait parfaite, Charlotte aussi. Elle inspira profondément et vit Bella se regarder, défilant comme un mannequin. Charlotte annonça alors :

    "Je te les donnes... Ces tenues ne me vont plus et ne m'iront plus... Et puis, prends ça comme un cadeau. Le kimono, mets le chez toi, quand tu veux être à l'aise. Mais la robe rouge - tu as remarqué qu'elle est légèrement fendillée sur le côté droit jusqu'au genoux - est une robe de soirée. Si un jour tu veux être belle pour ton petit-ami... Tu pourras la mettre... Tu es terriblement séduisante là-dedans."

    Puis, elle se tourna à nouveau vers son armoire. Sortant un attirail à coiffure. Charlotte avait le cheveux épais - un cheveu asiatique a l'air fin mais en fait, c'est du crin de cheval - et avait donc le matériel nécessaire. Les cheveux de Bella ne poseraient aucun résistance. Elle mit son amie assise au sol et se mit à genoux derrière elle. Elle démêla ses cheveux en douceur, les coiffant avec précaution. Puis, elle s'apprêta à faire le chignon. Le tout bien serré. Puis, en touche final, elle mit deux bâtons chinois dans ses cheveux. En ébènes, finement gravés. Charlotte se mit en face de Bella et plaça correctement les deux mèches libres qu'elle avait laissé, afin d'encadrer son visage. Puis, elle se leva et alla chercher un miroir, qui traînait derrière son bureau. Pourquoi ne pas l'accrocher ? Charlotte ne supportait plus de voir son visage émacié, maladif. Puis, elle se mit à genoux devant Bella et leva le miroir vers son visage, lui demandant alors d'une voix douce :

    "Tu en pense quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Jeu 6 Nov - 21:20

Bella se demandait ce que Charlotte pensait de la proposition qu'elle lui avait faite, un peu plus tôt... Concernant la soirée entre filles. Elle s'était levée si brusquement, et elles étaient arrivées ici pas très longtemps plus tard. Bella ne comprenait pas ce que cela signifiait, ni ce qu'elle devait en conclure (enfin, maintenant elle le savait : Charlotte la considérait comme une amie, à son plus grand plaisir !). Et elle n'osait pas lui reposer la question. Elle se demanda alors, si Charlotte et ses amies acceptaient, bien évidemment, où cela se déroulerait. Chez Charlotte ? Chez Evy ? Chez Lise ? Chez Ana-Louise (personne avec laquelle Bella n'avait jamais vraiment eu l'occasion de parler...) ? Ou chez elle ? Bonne question... Mais bon, elles verraient cela plus tard, n'est-ce pas ? L'autre question était 'quand' ? Dans une semaine, le lendemain ? Un vendredi soir, un lundi soir ? La jeune fille avait envie de faire cette petite soirée, histoire de mieux connaître les filles. Elle ne les voyait qu'en cours, et elle aurait bien aimé (tout comme la jeune asiatique aujourd'hui) savoir qui elles étaient dans la vie de tous les jours. Sans les 'obligations scolaires', en quelque sorte.

Charlotte expliqua une anecdote qui semblait l'avoir marquée. Bella sourit, tentant de se représenter la scène (Lise en face du prof qu'elle venait d'assomer...). Elle n'eut aucun mal à cela, étant donné qu'elle-même avait pour manie d'assomer quiconque avait le malheur de s'approcher d'elle alors qu'elle tenait un ballon en main. Elle n'estima pas nécessaire de le dévoiler à son amie.

Quand elle eut essayé les tenues, une surprise de taille l'attendait. En effet, Charlotte se déclarait prête à les lui donner ! Bella ne savait pas trop... Ces tenues lui plaisaient énormément, pourtant, elle se sentait gênée : elle n'avait pas envie de 'piquer' quelque chose qui appartenait à quelqu'un d'autre, et qui y tenait sûrement. Oui, mais elle les lui donnait, alors pourquoi refuser ?... Et quand Bella pourrait-elle les mettre ? Chez elle ? Hum, c'était une mauvaise idée, étant donné qu'elle faisait souvent des tâches ingrates une fois à la maison. Elle n'avait certes pas envie d'abîmer ces vêtements qui devaient coûter une fortune (enfin, c'était l'impression qu'elle avait...) ! Charlotte évoqua alors un invraisemblable petit-ami. Immédiatement, les pensées de Bella se fixèrent sur Jacob. Elle se demanda si le jeune indien penserait vraiment comme son amie... Mais ses joues devinrent vite rouge en tentant de s'imaginer la scène : elle aurait trop honte ! C'était impensable ! Prenant conscience de la présence de Charlotte, elle secoua la tête pour chasser l'image du loup-garou de son esprit.


"Je ne sais pas si c'est une bonne idée... Je n'aurai pas trop l'occasion de les mettre..."

Elle ne voulait pas non plus blesser son amie en refusant ses présents. Mais elle se jura qu'elle lui rendrait la pareille un de ces jours ! Tiens, Charlotte avait parlé d'estampes japonaises... Elle aurait qu'à lui en acheter quelques unes. Oui, voila ce qu'elle ferait.

"Je pense que je ne mettrai jamais la robe, elle est trop... 'sexy'. Mieux vaut que tu la gardes, d'accord ?"

Par contre, le reste lui plaisait beaucoup (mais alors, vraiment beaucoup !). Elle accepta donc avec joie, s'inclinant maladroitement devant Charlotte (à la façon chinoise... en quelque sorte...). Et se jeta sur la jeune chinoise pour l'embrasser sur les deux joues.

"Merci !"

C'est alors qu'elle sortit de l'amoire... les engins de guerre ! Oui, quand Bella voyait tout ce que Charlotte possédait, elle pensait immédiatement à la guerre impitoyable qu'elle devait contre ses propres cheveux... Ce qui lui parut étrange, car ses cheveux semblaient lisses et fins. Mais les apparences sont souvent trompeuses, n'est-ce pas ? Elle se mit ensuite à genoux derrière Bella et se mit à la coiffer, tirant ses cheveux en arrière. Bella supporta cette expérience (décidemment, elle allait vraiment finir par se surnommer 'cobaye' si ça continuait !) sans broncher, et patienta calmement jusqu'à la fin. A ce moment là, un miroir lui fut tendu alors qu'elle s'observe. Elle ouvrit de grands yeux ronds : où était passée la Bella qu'elle connaissait ? Celle qui se coiffait, s'habillait 'normalement', sans passer trois heures dans la salle de bain ? Elle avait disparu à cet instant précis. Jamais elle n'avait été si bien coiffée, si bien habillée (du moins, aucun autre souvenir ne lui parvenait pour le moment).

"J'en pense que tu devrais sérieusement songer à une carrière dans la coiffure !"

Bon d'accord, ce n'était qu'un vulgaire petit chignon. Mais pour Bella, il s'agissait de la plus belle coiffure à laquelle elle avait jamais été soumise (il fallait bien avouer que les tentatives d'Alice étaient souvent... désastreuses ^^). C'était décidé ! Alice devait réapprendre son métier 'j'essaie des dizaines de trucs sur mes cobayes humains' auprès de Charlotte, elle s'améliorerait à coup sûr. Et, les deux s'en donneraient à coeur joie, vu comme elles aimaient traiter Bella. Vous ne pensez pas ?

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Sam 8 Nov - 17:05

    Une toux par ci, un râclement de gorge discret par là. Le train-train habituel de la vie de Charlotte Yuan. Joyeuse ? Pas vraiment. Enfin si... Il y avait des rayons de soleil et Isabella Swan en faisait partie. Soudainement, comme si c'était un boomerang qui lui revenait en plein face, Charlotte se souvint qu'elles avaient parlés d'une soirée entre filles. Pour sûr qu'Evy, Lise et Ana-Louise en seraient ravies. Surtout que Ana-Louise n'avait jamais vraiment parlé avec Isabella. Voire même pas du tout. Mais, il fallait la comprendre. Encline à des dépressions, la jeune Thompson chutait facilement et depuis quelques temps, elle ne montrait que très peu de signes de vies. Elle réfléchit longuement... En fait non... Elle ne réfléchit pas du tout. Elle savait où et quand ça se ferait. Chez elle, ce samedi soir. Pourquoi ? Parce que dimanche, elle passait sa journée à l'hôpital pour une nouvelle chimiothérapies et que durant deux à trois semaines, elle serait trop erreintée pour faire quoi que ce soit. Surtout qu'elle serait en train de perdre cheveux, cils et sourcils et autres poils du genre. Bref... Pas vraiment la période pour faire une soirée, non ? Donc, il fallait la faire pendant un moment où elle se sentait plus ou moins bien. En l'occurende, cette semaine. Vendredi elle n'était pas là - comment ça, encore à l'hôpital ? - et donc, ce serait samedi. Mais, le moment d'en parler viendrait. Là, il fallait suivre le fil de la conversation et glisser ce sujet entre autre chose.

    Elle avait d'abord admiré Bella. La jeune femme était vraiment sublime dans les deux tenues que Charlotte lui avait passé et elle avait insisté pour les lui donner. Elle savait très bien pourquoi. Pas Bella. Mais, tout lui avouer tout de sutie gâcherait tout, mais ça, ne l'avions-nous pas déjà dit ? Alors, elle eut un léger sourire quand elle vit dans le regard de Bella une moue hésitative. Oui, elle la comprenait. Elle avait sûrement l'impression qu'elle les lui piquait. Mais, jamais Charlotte n'oserait penser cela. Ce serait ingrat de sa part. Un cadeau était un cadeau. Point barre ! Mais, elle avait ensuite parlé d'estampes japonaise et de l'anecdote avec Lise et le prof de sport. Charlotte ne faisait plus de sport. Elle ne le pouvait tout simplement pas. Sinon, elle serait dispensée les trois quart du temps et franchement, c'était ridicule. Elle secoua ensuite la tête et annonça :


    "C'est une bonne idée ! Tu me froisserais si tu ne les acceptais pas. Et puis, il y a toujours une occasion pour les mettre. Le kimono turquoise je le mettais pour faire le ménage. Je suppose que tu fais aussi le ménage à la maison ? Ne t'inquiète pas... Ca a l'air fragile et délicat, mais ça ne l'est pas."

    Elle eut un sourire amusé (ce qu'elle avait dit était un petit mensonge puisque même si Bella les refusait, elle ne s'en offusquerait pas) quand Bella annonça que la robe rouge était trop sexy. Elle secoua à nouveau la tête et insista à nouveau pour qu'elle prenne le tout. C'était sûr que si elle avait un déhanché et une manière d'agir un peu trop provocatrice, la robe serait à l'image de ce côté "sexy" qu'on lui trouvait. Mais, si on savait se mettre en valeur avec douceur et simplicité, la robe perdait ce côté agicheur et devenait un bijou... Un véritable bijoue de soie.

    "Prends le tout, Bella... Je te l'ai dit... Tu trouveras toujours un moment pour les mettre. Ce ne sont pas des vêtements qui se mettent tous les jours."

    Ce qui fit, en revanche, extrêmement plaisir à Charlotte, ce fut de voir que Bella s'inclina. Bon d'accord, le tout était un peu maladroit mais l'envie y était. Néanmoins, elle fut surprise quand Bella se jeta sur elle pour l'embrasser sur les deux joues. Encore un peu sous le choc, elle regarda sa nouvelle amie et eut un large sourire avant d'annoncer :

    "Par contre, je pense que quelques cours ne te ferais pas mal. Je t'apprendrais diverses manières de t'incliner, si tu veux. Ma mère en sera surprise et flattée. Elle t'adorerait."

    Il fallait aussi dire que Len n'avait pas vu Bella assez longtemps pour se forger une quelconque opinion sur la jeune Américaine. Elle avait vu son regard quand elle avait sortie l'artillerie lourde capillaire. Mais, elle ne savait pas la torture qu'était les cheveux de Charlotte. Et coiffer ça chaque matin pour ne pas ressembler à un épouvantail plus qu'elle ne l'était déjà demandait beaucoup de moyen. Néanmoins, la coiffure qu'elle fit à Bella prit beaucoup moins de temps qu'elle n'en aurait eu besoin pour elle-même. Charlotte était satisfaite de son travail. Et observa alors son amie. Oui, elle changeait vraiment de la Bella qu'elle avait l'habitude de voir à l'école. Elle était vraiment très belle. Alors, Bella lui fit remarquer qu'elle devait faire carrière dans la coiffure. Astucieusement, Charlotte rétorqua :

    "Un vulgaire chignon. Cependant, c'est dans la coiffure que je vais travailler. Ca ne demande pas beaucoup d'années d'études."

    Et même ça, c'était une donnée qui était inconnue à Charlotte. Si ça se trouvait, elle serait parfaitement incapable de finir les quelques petites années d'études en coiffure. Elle pourrait très bien mourir avant. Elle inspira profondément et demanda :

    "Au fait... Tu veux toujours faire une soirée entre filles ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Sam 8 Nov - 19:02

Charlotte insista pour que Bella prenne le tout. Mais celle-ci était encore indécise. Devait-elle, ou non, succomber à la tentation ? Son amie précisa que le kimono pouvait se mettre même en faisant du ménage. Bella fut étonnée par ces propos ; le vêtement avait l'air si fragile... Mais la jeune asiatique devait savoir ce qu'elle disait, et elle décida de lui faire confiance. Elle s'imagina la réaction de Charlie lorsqu'il la verrait ainsi attifée, et eut un petit sourire. Il n'allait pas en croire ses yeux ! Puis l'image de Jacob venant lui rendre une visite surprise s'imprima dans son esprit... Charlotte affirmait qu'elle était 'séduisante' dans ces tenues. Le jeune indien de la Push penserait-il de même ? Ou alors penserait-il qu'elle avait l'air ridicule ? Elle inspira puis expira : pourquoi se posait-elle ce genre de questions ? Jacob était loin, pour le moment, et elle devait répondre à Charlotte. La robe rouge, par contre, elle ne savait pas quand elle la mettrait. Lors d'une soirée, d'accord, mais elle n'avait pas tellement pour habitude daller à des 'soirées'. Il y avait bien les bals au lycée, mais elle s'arrangeait toujours pour ne pas y être présente. La danse était la pire chose qui puisse exister, concernant les maladresses !
En bref, elle n'aurait sans doute jamais l'occasion de mettre cette magnifique robe... Charlotte avait précisé qu'elle ne lui irait jamais plus. La jeune Swan se demanda pourquoi, car son amie faisait à peu près sa taille. Elle devait très bien lui aller, au contraire. Etait-ce juste un prétexte pour que Bella accepte le présent ? La jeune femme ne savait que trop penser mais, désireuse de ne pas froisser son amie, elle évita les questions et accepta l'offre.


"Je me demande la tête que fera mon père lorsqu'il me verra là-dedans."

Il fallait qu'elle aille rapidement faire quelques courses à Port Angeles pour trouver des estampes. Elle ignorait quel prix cela pouvait avoir, mais elle avait décidé d'en acheter. Donc, elle en achèterait, et tant pis si elle y mettait tous ses sous ! Les vêtements avaient dû coûter chers, et Charlotte les lui donnait...

D'après Charlotte, Bella avait besoin de cours pour apprendre à s'incliner correctement... La jeune femme n'en doutait pas ! Quant à être bien vue par la mère de sa nouvelle amie, elle en serait plus qu'heureuse. Mais ce n'était pas gagné d'avance, avec l'éternelle maladresse de Bella...


"Que je prenne ces vêtements ne gênera pas ta mère ?"

Elle n'y avait pas pensé avant, mais cela pouvait être une hypothèse. Elle ne voulait surtout pas donner une mauvaise image d'elle, même si on les lui avait donnés. Après tout, elle ne connaissait pas la famille Yuan, et elle ne savait pas s'ils tenaient beaucoup à leurs possessions, ou non. Il fallait qu'elle arrête de trop réfléchir, ou son cerveau allait exploser...

"Quant à m'apprendre à m'incliner, je te préviens : pour y arriver, il faudra d'abord apprendre à mes jambes à ne pas s'entortiller dans tous les sens sans mon consentement !"

Ca, c'était fait.
Avec cette coiffure et habillée de la robe - qu'elle n'avait toujours pas enlevée - Bella se sentait plus proche encore de Charlotte. Comme si elles faisaient partie de la même famille. Mais elle savait bien que la jeune Yuan était bien plus belle qu'elle, avec ses yeux bridés et son sourire tranquille.

Tiens, Bella avait tapé dans le mille. Charlotte désirait devenir coiffeuse. Bella l'ignorait. Elle trouvait qu'il s'agissait d'un beau métier, et dur aussi, car on devait apprendre à dompter toute sorte de cheveux. Et ça avec un peigne et un ciseau seulement !


"Je te souhaite bonne chance en tout cas ! Quand tu ouvriras ton salon de coiffure, je viendrai spécialement pour que tu me fasses des chignons."

Savoir ce qu'elle serait devenue, dans plusieurs années... Déjà, il y avait le problème de savoir ce qu'elle ferait après le lycée. Elle désirait rester à Forks, où elle était heureuse. L'ironie ! Elle pensait, avant d'arriver ici, que Forks était la pire ville qui puisse exister et, à présent, elle ne désirait qu'une seule chose : vivre ici pour toujours. Avec Jacob. Et voir enfin Edward retrouver son sourire. Un sourire auquel elle avait eu droit durant des semaines, mais qu'il avait perdu... par sa faute.
Se sentant culpabiliser, elle refoula les larmes qui lui montaient aux yeux et se concentra sur la question de Charlotte. Qu'il était pénible de se savoir aimé par un homme et ne pouvoir lui répondre... D'autant plus qu'elle était amoureuse d'un autre, et qu'elle ignorait si ce sentiment ou non était réciproque. Que ferait-elle si, comme Edward, elle se faisait rejeter ? Mieux valait ne pas y penser... pas tout de suite.

Charlotte n'avait pas oublié la soirée entre filles. Ouf ! Bella avait cru qu'il lui faudrait reformuler sa demande. Elle avait également commencé à penser que cela gênait Charlotte... pour une raison inconnue. Peut-être parce qu'elle refusait que Bella s'incruste dans le groupe que les filles formaient...


"Oui, si possible. Surtout, n'hésite pas à me dire si cela te dérange, toi ou tes amies, je n'aimerais pas m'incruster dans votre groupe..."

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Dim 9 Nov - 1:27

    Il y avait souvent un choc des cultures quand un américain rencontrait un asiatique. Enfin... Un asiatique immigré, cela va sans dire. Parce que ledit asiatique avait bien du mal à se défaire de la culture dans laquelle il avait grandit, avec laquelle il avait été éduqué. C'était le cas de Zhao, le père de Charlotte. Chinois née à Beijing - ou Pékin - il avait beaucoup de mal à se défaire de sa culture. Sa femme, par contre, ce fut encore plus dur. Len était née d'une mère japonaise et d'un père coréen... Coréen du Sud. Charlotte était donc un mélange de chinois, de japonais et de coréen. Elle avait donc tendance à tanguer entre deux cultures. Si elle parlait assez bien le japonais et le coréen, il n'en était pas de même pour le coréen. Bref... Len, en arrivant aux Etats-Unis, avait du se défaire des cultures sino-japonaise dans lesquelles elle avait vécu presque trente ans. Dur dur... Elle avait élevé ses enfants avec certaines valeurs asiatiques, tout en n'omettant pas de leur enseigner les valeurs américaines, afin que les enfants puissent mieux s'intégrer qu'eux aux Etats-Unis. Mais, les Yuan avaient très bien réussis. Len et Zhao étaient tous les deux architectes. Ils gagnaient très bien leur vie et offraient à leurs enfants un bon train de vie. Amy, la soeur aînée, était d'ailleurs en France pour faire des études de stylisme. Mike, lui, faisait des études d'astronomie. Charlotte, elle, aurait voulu être musicienne ou actrice. Elle aurait eu le potentiel pour entrer à Juilliard, l'école d'art de New-York. Malheureusement, elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait plus. Elle s'était donc rabattu sur la coiffure. Elle adorait manipuler les cheveux, leur donner une forme, une couleur, une apparence différente. D'ailleurs, c'était elle qui coiffait parfois Evy, Lise et Ana-Louise. Et elles en étaient toujours satisfaites.

    Charlotte savait lire le regard, le visage des gens. Les rides, l'éclat des yeux, tout ça, elle était apte à les déchiffrer. C'est d'ailleurs comme ça qu'elle repéra les rides de l'étonnement et de l'interrogation apparaîtrent sur le visage de Bella. Oui, elle ne pouvait plus les mettre. Elle avait la même taille que Bella, certes... Mais était tellement plus maigre. Sensiblement plus maigre. Elle inspira profondément et eut un large sourire quand elle entendit Bella dire qu'elle se demandait quelle tête ferait son père quand il la verrait ainsi accoutrée. Elle entremêla ses doigts et inclina légèrement la tête, par habitude. Puis, elle annonça :


    "Il se dirait alors qu'il a une fille merveilleusement belle !"

    Ce qui était la vérité, d'ailleurs. Elles avaient ensuite aborder le sujet "plaire aux Yuan". Ce n'était pas bien difficile. Il suffisait de se montrer intéressé par leur culture. Genre demander comment on disait tel ou tel mot en chinois, s'incliner quand on les voyait... Porter des vêtements traditionnels quand on allait chez eux, par respect pour une culture qu'ils tentaient de faire survivre dans le monde américain. Ce n'était pas difficile, il fallait juste y mettre de la bonne volonté. Et Bella semblait faire preuve de cette bonne volonté. Charlotte commençait à divaguer, à partir dans ses pensées, quand le léger soprano de Bella retentit, la tirant de ses rêveries. Emettant un léger toussotement, histoire de se râcler la gorge, pour ne pas avoir la voix trop enrouée, elle secoua la tête et dira :

    "Ma mère... Ne dois sûrement pas se souvenir qu'elle m'a donné ces vêtements. Et si elle s'en souvient, elle sera flattée si tu les portes. Elle comprendra sûrement pourquoi je te les donnais."

    Traduction : ma mère sait que je ne mettrais plus jamais ces vêtements, alors, entre les jeter et les donner, elle préfère franchement qu'ils soient portés par une jolie fille que de s'unir aux ordures. Mais, il était vrai que pour un américain, les vêtements traditionnels asiatiques devaient coûter cher. Euh... Ca dépendait en réalité. Par exemple, la robe rouge avait couté très cher (et Len ne l'aurait jamais jeté même si sa fille ne pouvait plus la mettre) mais le kimono en soie bleu, par contre, avait coûté beaucoup moins cher. Mais, les Yuan avaient une large, très large panoplie de tenues et ce n'était pas le don de deux d'entre elles qui allaient les tuer. Enfin bref...

    "Je t'apprendrais, c'est très simple."

    Elle fut flattée cependant quand Bella lui souhaita bonne chance pour ses études de coiffures. Mais plus encore quand elle lui annonça qu'elle viendrait dans son salon. Son sourire se teinta d'une légère tristesse... Qu'elle fit bien vite disparaître cependant. Elle secoua la tête et le sujet de la soirée revint sur le tapis. Un sujet plus abordables, cela va sans dire. Elle gardait toujours son sourire chaleureux et avenant et elle eut un léger rire quand Bella s'inquiéta sur une éventuelle incruste de sa part dans leur groupe. Elle secoua vivement la tête, faisant bouger ses longs cheveux et annonça alors, d'une voix douce :

    "Mais non, ne t'inquiète pas ! Elles seront ravies de cette soirée... Et puis, moi, je serais très contente de t'avoir dans notre groupe... Alors... Est-ce que ce samedi soir, chez moi, ça te conviendrait ?"

    Oui... Chez elle, ce serait le mieux. Elle en profita ainsi pour glisser le fait que Bella pourrait ainsi commencer à impressioner ses parents. Elle rencontrerait aussi Zhao, son père. Et puis, le plus important, elle serait avec Charlotte et ferait mieux connaissance avec Lise et les autres. Cela se voyait sur son visage que Charlotte avait, à présent, besoin de Bella dans son cercle d'amies. Elle ne pourrait pas se passer de sa présence parce que quand elle était avec Isabella, elle se sentait tellement mieux... Qu'elle en oubliait - presque - sa maladie. Elle poussa à nouveau un léger toussotement et remis, astucieusement, un sujet sur le tapis. L'art de passer du coq à l'âne, made in Charlotte Yuan.

    "S'incliner ne sera pas un problème. Viens, je te montre vite fait".

    Elle glissa agilement à côté de Bella et resta à genoux. Elle se mit cependant droite comme un I et expliqua qu'il existait différentes façons de s'incliner. Celle qu'elle allait lui montrer était de loin la plus formelle et souvent utiliser pour des excuses. Mais, c'était si on était en face des parents de son fiancé, par exemple, ou de personnages importants. Si Bella les utilisait devant les parents de Charlotte, ils en seraient amusés et ne s'offusqueraient pas (ils se sentiraient honorés au contraire). Mais, ce serait une faute de culture. Néanmoins, commes elles étaient à genoux, c'était la première chose qu'elle pouvait montrer. Elle posa ses mains devant elle et inclina légèrement le dos et l'échine. Elle se redressa ensuite et dit :

    "Tu peux essayer... La pointe des doigts doit toucher le sol. Les doigts bien serré et de préférence, le bout des deux majeurs et des deux index l'un contre l'autre. Les jambes aussi doivent être bien serrées... Essaye..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Dim 9 Nov - 19:59

Bella était heureuse de connaître les Yuan. Elle avait toujours baigné dans la culture Américaine (et ne s'en plaignait pas, non) mais elle ne connaissait guère autre chose... Elle était donc en 'manque de culture', si on peut dire. Le monde asiatique devenant de plus en plus connu dans le monde, elle n'avait pas envie de rester dans l'ignorance. Ce n'était pas très grave, allez-vous dire, mais Bella aimait découvrir de nouvelles choses. Et puis, une question la tarraudait : existait-il des vampires et des loups garous en Asie ? Oui, j'avoue, Bella était légèrement obsédée par ce monde depuis qu'elle avait appris son existence. En même temps, il fallait bien qu'elle apprenne un maximum de choses sur eux, car, entre ses problèmes de coeur et d'amitié, elle ne savait plus où donner de la tête... Ni comment agir. Savoir beaucoup de choses sur la culture Asiatique lui permettra peut-être de découvrir l'existence ou l'influence des vampires là-bas... Bon, cela ne l'aiderait pas beaucoup pour ses petits problèmes, mais c'était mieux que rien ! Cela lui donnait l'impression de faire quelque chose d'utile...

Bref. Charlotte continuait à parler de la beauté de Bella. Si elle continuait ainsi, la jeune Swan allait se mettre à rougir et à bégayer, en pensant à Jacob. Parce que, lorsqu'on lui faisait un compliment, elle se demandait instantanément si Jake penserait de même. Une autre obsession. Ou passion. Dans tous les cas, la passion tournait souvent à l'obsession. Toute la vie de Bella tournait autour de celle de l'indien, comme la Terre autour du Soleil. C'était normal, après tout : il était son petit rayon de soleil... Encore Bref. Bella préféra ne pas répondre, histoire qu'on change vite de sujet.

La réponse de Charlotte comportait des non-dits, Bella le sentait. Essentiellement dans la dernière phrase. 'Elle comprendra sûrement' impliquait quelque chose que Bella ignorait... A moins qu'elle ne se fasse trop abuser par son imagination, tout simplement. Cela lui arrivait souvent, en ce moment. Sûrement à cause des derniers évènements. Tout tournait autour de ce qui s'était passé avec Edward, d'ailleurs. Il fallait qu'elle lui parle, qu'ils se parlent tous les deux. C'était trop important pour qu'elle l'oublie. Le lendemain, elle irait au manoir des Cullen pour voir Edward. Et s'il y était pas, elle lui parlerait en cours. S'il se dérobait, elle s'acharnerait sur lui jusqu'à ce qu'il accepte de l'écouter (même si elle ignorait que lui dire pour le moment). C'était décidé. Elle hocha simplement la tête pour signifier à Charlotte qu'elle avait compris, et qu'elle était honorée.

Apparemment, le fait que Bella s'incruste ne posait pas trop problème... Tant mieux. Bella impatientait de parler à chacune des filles. Samedi ? Elle était libre, comme pratiquemment tous les jours d'ailleurs. Quant au lieu, elle n'en avait que faire. Le plus important était de voir Lise, Evy, Ana-Louise et Charlotte. Peut-être lui joueront-elles une petite mélodie ? ^^ Mmmm... Peut-être que bella rêvait trop.


"Ca me convient ! Ca me permettra de rencontrer un peu mieux ta famille..."

Apparemment, Charlotte avait eu la même idée, car elle lui indiqua qu'elle pourrait commencer à impressionner ses parents. Elle ? Impressionner quelqu'un ? La seule fois où elle se rappelait avoir impressionné quelqu'un était lorsqu'elle avait découvert le secret des Cullen. Cela n'avait pas été trop difficile, à vrai dire, avec les pistes que Jacob lui avait données... Il lui avait ensuite suffit de relier tous les évènements bizarres aux légendes Quileutes, et le tour était joué ! Pour en revenir au présent, Bella commençait à appréhender un peu la soirée. Elle n'avait pas peur de ne pas s'entendre avec les filles, non, mais plutôt : est-ce qu'elles l'accepteront aussi facilement que la jeune asiatique ? Ca, elle le découvrirait samedi.

Puis Charlotte se décida à lui donner son premier cours concernant la façon de s'incliner. Se glissant à ses côtés, elle se mit à lui expliquer comment procéder tout en lui montrant par les gestes. Cela ne semblait pas trop compliqué... Bella ne risquait pas de se blesser en tombant, ou je ne sais quoi encore ! Elle prit donc une longue inspiration et, tentant d'imiter son amie, se pencha en avant. Et, évidemment, elle prit trop d'élan (comme s'il y avait besoin d'en prendre !), trop sûre d'elle, et se prit le sol en plein nez. Rageant contre sa stupidité, elle se releva brutalement (comme si de rien n'était) et recommença, plus calmement. Cette fois, il lui semblait ne pas y être arrivée trop mal...

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Mer 12 Nov - 18:32

    Le choc des cultures devenait aussi un choc physique chez certain. D'une rare violence... Bref ! Quand Charlotte voyait ses parents, elle les trouvaient plutôt bien intégré. A Forks, cependant, peu de monde les connaissait. Mais, si vous allez à Seattle et que vous demandez le cabinet des architectes Yuan, vous serez très rapidement dirigé et tout le long du trajet (si vous prenez un taxi par exemple), vous aurez droit aux mérites du talent des deux architectes chinois... Mais qui était over-booké. Si Len était présente, aujourd'hui, c'était parce qu'elle avait pris trois semaines de congé, afin de pouvoir s'occuper de sa fille pendant la chimiothérapide. Charlotte serait affaiblie : la moindre coupure deviendrait dangereuse. Il fallait à tout prix éviter un tel désastre. La jeune asiatique plissa légèrement des yeux et se leva, pour aller chercher une des bouteilles qui se trouvaient dans son armoire. Elle en prit deux et en proposa une à Bella, tandis qu'elel buvait... Afin de faire partir ce goût métallique. Elle referma sa bouteille et se remit assise sur son pouf... En fait non... Pas vraiment assise mais plutôt la tête sur le pouf et le reste du corps par terre. Le sol était chaud alors elle ne risquait pas d'attraper froid.

    Elle se mit à battre la mesure du pied, d'un morceau qui lui passait par la tête, alors qu'elle écoutait Bella. Dans la maison, maintenant, un morceau de piano passait. Avec du violon. Il y avait aussi du violoncelle. Oui, Charlotte arrivait à reconnaître bon nombres d'instruments. Elle inspira profondément et entendit Bella dire que la soirée pouvait bien avoir lieu chez elle, ainsi, elle rencontrerait ses parents. Lentement, l'asiatique tourna son visage souriant vers la jeune femme. C'était drôle... Mais Charlotte souriait alors que l'ombre de la Mort planait sur elle. Ca avait le don d'agacer Evy, qui demandait à Charlotte d'être un peu plus égoïste parfois. Parce que Charlotte souriait pour qu'autour d'elle, les gens soient heureux... Au détriment de son bonheur, de son bien-être à elle. Combien de coup de gueule y avaient-ils eu entre Evy et Charlotte à ce sujet ? Beaucoup ! Mais Charlotte n'en voulait pas à Evy. Elle voulait que la Yuan se sente bien. Toutes ses amies le voulaient. Mais sans qu'elle le sache, maintenant, ses amies faisaient presque comme si de rien n'était. Pendant les soirées, quand Charlotte avait le dos tourné, il arrivait que l'une ou l'autre verse une larme. Mais dès que la jeune malade revenait, elle retrouvait des visages souriant, une bonne ambiance. Mais ne croyez pas non plus que Charlotte sourit tout le temps. Si vous passez près de chez elle, la nuit par hasard, vous pourrez alors la voir assise sur le balcon, emmitoufflé dans un tas de couvertures et une bonne paire de chaussette au pied... Non pas pour voir le ciel et les étoiles, mais pour pleurer, sans qu'aucun membre de sa famille ne l'entende. Charlotte était le modèle même de la force.

    Elle inspira profondément et toussa une nouvelle fois, un peu plus fortement cependant et continua à sourire, comme si ce n'était qu'une mauvaise grippe, comme si de rien n'était en fait. Puis, elle inspira profondément et montra à Bella comment s'incliner au sol... Sauf que la jeune fille se claqua le nez au sol. Inquiète, Charlotte tendis les mains vers elle, pendant qu'elle se redressait et, d'une voix inquiète, lui demanda :


    "Ca va ? Tu... Tu ne t'es pas fait trop mal ?"

    Mais apparement, Bella allait bien puisqu'elle s'inclina à nouveau. Charlotte regarda comment elle le faisait et bougea un peu sa jambe, pour qu'elle soit mieux collée à l'autre. Puis, elle replaça un peu les mains de Bella et eut un sourire satisfait. En lui demandant de se redresser, elle la félicita.

    "Le salut que tu devras utiliser face à mes parents."

    Et là... Vous avez intérêt à avoir un bon dos. Charlotte se redressa et commença à s'incliner jusqu'à ce que son dos soit incliné à 90°. Puis, elle croisa ses mains devant elle et baissa la tête. Elle resta ainsi quelque seconde et annonça alors :

    "Ce n'est pas difficile. Même si ce n'est pas à 90°, veille à être toujours plus bas que mes parents. Ensuite, attends qu'ils se redressent et te disent de te redresser. Une fois chose faite, tu inclineras très légèrement la tête et tu me suivras. Quand tu veux les remercier, si tu es debout, veille à incliner légèrement le buste. Assise, tu n'as qu'à courber l'échine. C'est simple, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Mer 12 Nov - 20:27

Lorsque Charlotte sortit des bouteilles de son armoire, Bella ouvrit de grands yeux. Des bouteilles ? Dans une armoire ? Voila qui était plutôt inhabituel... Elle avait l'habitude de voir des bouteilles dans un réfrigérateur, par exemple, ou un bar. Et, dans les armoires, elle admirait les vêtements des uns et des autres (mais plus généralement des siens). Or, Charlotte avait semblait-il de tout dans la sienne ! Ce n'était plus la valise de Mary Poppins mais l'armoire de Charlotte Yuan. Cela pouvait aussi faire un très bon film... Mais, à la vérité, cela n'aurait sûrement pas beaucoup de succès... Car cela revenait à faire de la copie conforme... Ou presque. Bref, dans tous les cas, Bella avait tout sauf envie de tourner un film (même si c'était pour rencontrer les stars les plus connues d'Hollywood !). Après tout, elle connaissait des personnes bien plus formidables que tous les acteurs et actrices du monde ! Et elle avait une aventure plus extraordinaire que toutes les leurs... Enfin, elle n'était pas allée vérifier, mais elle ne connaissait pas grand monde qui était au courant pour... bah, pour son obsession : les vampires et les loups-garous.
Comment en était-elle arrivée là ? Ah, tous les secrets du raisonnement humain !

Bref...

Elle accepta la bouteille que lui proposait son amie et se mit à boire quelques gorgées. Oh, contrairement à ce qu'elle s'était attendue, la boisson n'était pas si tiède... Elle était à la température idéale, même ! Boire lui rappela combien elle commençait à avoir soif. Il fallait bien avouer qu'elle avait fait l'âne depuis le lever, et n'avait pratiquement rien bu ! La vilaine... C'était à des moments comme ceux-là que sa mère lui faisait la morale, tout en oubliant qu'elle agissait de même... Sacrée Renée ! Elle était tellement... Bah... C'était Renée, quoi. Et Bella l'adorait. Il n'y avait pas besoin d'en savoir plus. Ah, peut-être que si, finalement. Il y avait un certain point sur lequel il fallait insister : Renée manquait horriblement à Bella ! Elles avaient passé leur vie ensemble puis s'étaient soudainement quittées. Bella avait fait cela pour le bien de sa mère, pour qu'elle puisse vivre heureuse auprès de Phil, son nouveau mari. Cependant, elle souffrait de la distance. Sa vie aurait été tellement plus épanouie si elle était là, à Forks. Mais non, Renée avait décidé de haïr la ville, transmettant cette haine à Bella. Mais cette dernière avait appris à aimer la ville et ses habitants... Surtout ses habitants... Lorsque l'on aimait quelqu'un, le lieu n'avait aucune importance, car il rayonnait de par sa magnificence (même dans le cas de Forks, eh oui !).

De la musique montait de la maison, quelque part... Bella n'arrivait pas à reconnaître la mélodie, mais ce devait être le cas de Charlotte, qui tapait la mesure du pied. Ah, on reconnaissait tout de suite une musicienne, là ! Euh... Rien à voir, je sais, tout le monde est capable de battre la mesure. Pas grave XD Tandis que Bella répondait à Charlotte, cette dernière eut comme un moment de mélancolie, malgré son sourire. On le voyait dans ses yeux... Bella eut peur de se tromper, mais non, la lueur était bien là : l'esprit de Charlotte pensait à quelque chose d'apparemment tristounet. Bella empêcha son dos de se raidir : était-ce elle qui avait fait une bourde, et avait dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Elle se répéta les paroles qu'elle venait de prononcer, et ne trouva aucun 'faux pas'. Ce devait être autre chose, alors... Cependant, cela ennuyait (attristait) Bella de voir que la jeune asiatique était mélancolique en l'entendant parler. Elle avait vraiment dû faire une bourde... Ah, la maladresse se traduit par bien des formes, n'est-ce pas ?

Elle n'eut pas le temps de s'interroger plus, car Charlotte lui montrait comment s'incliner. Bella l'imita mais se mangea le nez par terre. Immédiatement, son amie accourut pour lui demander comme elle allait, inquiète, mais la jeune Swan ne l'écouta pas et réitéra son essai, avec plus de succès cette fois. Non mais oh ! Ce n'était pas une stupide petite révérence qui allait la mettre KO quand même ! Bella l'Indomptable, l'Invincible, Chasseuse des Révérences ! Arhem... On n'avait pas dit : pas de films ici ?

Re bref.

Charlotte la félicita, et Bella répondit par un sourire timide. C'est vrai que ce n'était pas très compliqué !... Quand on calculait bien où était le sol... La jeune asiatique lui montra alors le salut qu'elle devrait utiliser devant les Yuan. Pour leur témoigner de son respect, supposait-elle. Etre plus bas qu'eux... Etait-ce parce qu'elle était plus jeune ? Bon, cesse de te poser des questions et fais le, un point c'est tout ! Non mais...

Elle se redressa, bien droite, et commença à s'inclina. Elle s'inclina, s'inclina... Puis, argh ! Bloquage... Elle ne pouvait pas descendre plus bas ou alors elle tombait. Elle ne savait pas trop où elle était pas rapport au 90°... Ce qu'elle savait, c'est que ses muscles tiraient un peu, derrière les jambes. Elle cambrait peut-être trop le dos, non ? Elle positionna ses mains comme Charlotte le lui avait indiqué et resta ainsi, se disant que ses parents n'avaient pas intérêt à attendre longtemps avant de lui dire de se relever, sinon, elle tomberait par terre. Au moins, elle serait sûre d'être plus bas qu'eux, non ? ^^

Tout d'un coup, elle senti qu'elle perdait l'équilibre. Hein ? Elle ne savait plus tenir sur ses deux jambes ou quoi ? Elle commençait à partir vers la gauche, un petit peu trop à son goût... Ca risquait de devenir dangereux, finalement, ces séances d'apprentissage à la vie Asiatique. Elle se rééquilibra et se redressa. Les chinois avaient de drôles d'idées... Se serrer la main était beaucoup plus simple (ou beaucoup moins compliqué, comme vous préférez...). Mais elle ne voulait pas être irrespectueuse avec les Yuan, alors elle recommença à s'incliner, encore et encore, jusqu'à ce qu'elle se sente satisfaite d'elle-même. Nan mais !


"Je comprends pourquoi on dit que les asiatiques sont plus souples que les occidentaux... Ca a l'air simple à effectuer mais, en réalité, ce n'est pas du gâteau du tout !... Ou alors, c'est moi qui ne suis pas douée. Te rends-tu compte que j'ai failli tomber, quand même ? Ah, j'avais pourtant espéré que ma maladresse guérirait un jour... Peine perdue !"

Elle avait dit tout cela sur un ton mi-sérieux, mi-joyeux. Elle se plaignait peut-être de sa maladresse, mais elle savait que ce n'était rien, mais alors rien du tout comparé à certaines horreurs qui existaient dans le monde... Des gens qui souffraient, dont le sort s'acharnait sur eux pour une raison inconnue (comme les personnes ayant le cancer ou le sida, par exemple...). Comparé à tout cela, la maladresse était un enfantillage, un caprice de gamine.

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Ven 14 Nov - 20:03

    Charlotte vit dans le regard de son amie une lueur apparaître avant qu'elle ne fasse de grands yeux. Se contentant de lâcher un simple soupir, elle referma la porte de son armoire. Hormis les vêtements, le maquillage, les ustensiles de coiffure, les bouteilles et le double des médicaments d'urgence de Charlotte, l'armoire n'était en aucun cas comparable à la valise de Mary Poppins. Imaginez un peu que la jeune asiatique laisse son armoire en bordel, hein ? Allez vous amuser à refermer le tout, après... Vous verrez comme c'est fort sympathique. C'était ce que Charlotte faisait il y a deux ans maintenant. Quand son armoire craqua et que tout lui tomba sur la figure, elle prit la ferme résolution que tout soit propre dans sa chambre. Et elle y était parvenue. Même les carreaux étaient nickels. Elle n'était pas non plus maniaque mais elel voulait que tout soit propre. Elle se leva et sentit alors une odeur d'eau de javel et grimaça. Eh... Mince. Elle arrivait à l'heure de la désinfection de l'étage du bas. Ca allait sentir l'hôpital après. Charlotte eut un large sourire et se précipita vers son bureau. Elle ouvrit nerveusement chaque tiroir, les mains tremblantes. Non... Bella ne devait pas savoir ça maintenant. Ca gâcherait tout. Non, elle devait rester dans l'ignorance pour le moment. Bon sang ! Où était donc ces fichus bâtons d'encens ! Jamais là quand on avait besoin d'eux ! Finalement, elle sortit victorieusement les quatre survivants à la canelle qui lui restait. Elle aimait cette odeur, en espérant que Bella l'aimait aussi. Les mains toujours aussi tremblantes, elle réussit à allumer avec le briquet qui traînait au fond de son bureau le bâton d'encens, qu'elle posa entre l'une des mains de la déesse Shiva, la Déesse de la Vie et de la Mort. Morbide ? Non... Absolument pas. Puis, elle mit les trois derniers bâtons dans la poche qui se trouvait sur la partie droite de sa poitrine, tout comme le briquet. Si ça se trouvait, Bella allait se dire qu'elle fumait. Ah ah... la bonne blague. Charlotte, une cigarette à la main ? Vous la voyez vraiment ? Et puis, de toute façon, l'odeur de la cigarette et la fumée la rendait malade, nauséeuse. Alors, si elle fumait, c'était avant. Mais, jamais elle n'avait touché à cette cochonnerie et n'y toucherait jamais ! Elle eut un léger sourire et vit alors Bella s'incliner.

    Pourquoi les Européens n'arrivaient-ils jamais à faire ça ? Est-ce que s'incliner était un exercice difficile ? Et pourtant, Bella avait bien faillit se casser la figure. Mais, elle avait aussi souffert. Charlotte l'avait vu. Ah, quand on n'avait pas d'entraînement, les muscles des cuisses et du dos tiraient affreusement. Mais, au bout de la deuxième ou de la troisième fois, on s'y faisait rapidement. Et on ne sentait presque plus rien. Enfin... Tout était relatif. Charlotte se mit à rire quand Bella parla. Puis, elle se leva et fit alors le pont, sans montrer trop d'effort. Puis, agilement, elle prit assez d'élanpour faire le poirier avant de se remettre droite. Seulement, elle se rappela un peu tard qu'elle n'aurait pas dû faire ça. Demandant à des muscles de faire des efforts qu'elle n'avait pas fait depuis des lustres, elle se froissa les muscles intercostauds (entre les côtés... >.<) et grimaça légèrement... Avant de tousser... Et de cracher un peu de sang dans le creux de sa main. Cachant le tout à Bella, faisant comme si de rien n'était, elle s'essuya avec un mouchoir qu'elle mit dans la poubelle... En faisant en sorte que Bella ne voit rien. Puis, elle rebut une gorgée d'eau, histoire de faire passer ce goût affreux, et se tourna vers son amie :


    "Un adage dit : Ne faites pas d'efforts quand vous ne faites plus de sport... Je le crois."

    Bien sûr, l'adage n'existait pas. C'était une boutade comme tant d'autre, des stupidités que Charlotte pouvait sortir. Elle regarda Bella et eut un petit sourire. Elle lui tendit une main - celle où il n'y avait pas eu de sang - et lui demanda alors, d'une voix douce :

    "Tu veux voir notre bibliothèque ? Et la salle où on répète avec les filles ? Je suis sûre que les deux pièces te feraient plaisir. A voir, bien sûr..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Dim 16 Nov - 18:15

Charlotte s'agitait en tout sens. Etait-elle ainsi, d'ordinaire ? Elle coiffait Bella, l'habillait, l'apprenait à s'incliner, lui offrait à boire et, à présent, allumait de l'encens. Toujours en train de bouger, toujours en train de vérifier ça ou ci. Enfin, c'était l'impression qu'elle donnait à Bella. Le genre de fille qui ne pouvait pas rester en place cinq minutes. En général, les gens bougeaient ainsi lorsqu'ils étaient en manque d'action, ou de sport. Enfin, Bella disait ça, elle disait rien... En vérité, elle ignorait d'où elle sortait cette idée farfelue ! Il existait aussi des personnes qui bougeaient parce que c'était dans leur caractère, leur nature... Tout simplement. Donc, la théorie de Bella tombait à l'eau. Dommage, essaie encore ! Hum... Bref. Charlotte installait un bâton d'encens qu'elle avait trouvé après une recherche frénétique, comme si elle avait subitement eu l'envie de mettre de l'encens. Là, Bella allait vraiment avoir l'impression de se retrouver en Asie ! Elle n'avait pas remarqué l'odeur de javel qui commençait à planer dans l'air, et n'avait donc pas fait le lien entre l'encens et ladite javel. Ce qui était tant mieux pour Charlotte, vous me direz. Charlotte allumait les bâtons avec un briquet, qu'elle rangea dans une poche. En général (et cette fois, elle était sûre de cette théorie !), les gens avaient un briquet lorsqu'ils fumaient. Charlotte fumait-elle donc ? Pourtant, Bella ne l'avait jamais surprise avec une cigarette à la main, ou dans un écran de fumée... Elle sentait bon, pas du tout l'odeur du tabac, qui était écoeurante. Conclusion : Charlotte ne fumait pas. Seulement, il était toujours plus évident d'allumer une bougie ou autre avec un briquet qu'une allumette. Plus rapide et, au moins, on est certain de ne pas casser la petite brindille si utile pour faire du feu...

Après les essais foireux de Bella, son amie se mit dans des positions diverses, positions totalement impossible à effectuer pour Bella (sous peine de voir une catastrophe se produire...). Ah, pourquoi ne pouvait-elle pas faire du sport ? Bon, elle n'allait pas se plaindre, vu que ce n'était pas vraiment le genre d'activité qu'elle appréciait... Pas du tout, même. A quoi cela servait, de se fatiguer ? Perdre des kilos ? Elle avait fait de la danse, étant enfant, et elle n'avait jamais perdu de kilos. Donc, ce ne devait pas être ça. Garder la forme et être en parfaite santé ? Merci, mais Bella n'avait jamais (ou presque) besoin d'aller voir un médecin pour un soucis de santé. En bref, Bella jugeait inutile de devenir rouge, luisant de transpiration, haletant et avoir les membres tout flagada, tout ça pour rien. En se redressant, la jeune asiatique se mit à tousser, grimaçant de douleur. Puis elle se détourna vivement de Bella et se remit à boire. Cette dernière n'avait pas eu le temps de réagir et, de toute manière, ignorait totalement quelle réaction avoir... Inquiète, elle ne put cependant pas réprimer un geste : s'approcher de Charlotte et poser une main légère sur son bras. Bella savait que son amie était malade. La grippe. Elle devrait la laisser se reposer. De plus, il commençait à se faire tard. Si elle ne rentrait pas bientôt, Charlie allait se demander ce qu'elle fabriquait, et il allait mettre la ville sens dessus-dessous pour la retrouver. Son amie lui proposa de lui faire visiter la bibliothèque et la salle où elle répétait avec ses amies. Bella en aurait été ravie. Seulement, elle ne souhaitait pas que, à cause de sa présence, elle ne se repose pas assez et soit encore plus malade le lendemain. C'est pour cela qu'elle déclina doucement l'offre en secouant la tête.


"Je devrais rentrer, ou Charlie va se faire un sang d'encre. Mais je serai ravie que tu me montres tout cela samedi ! En attendant, il vaudrait mieux que tu te reposes... Ta grippe a l'air mauvaise."

Qu'est-ce qu'elle racontait ? Une grippe était toujours mauvaise, puisqu'elle rendait complètement malade... Oui, mais il existait différents 'types' de grippes : les petites grippes et les mauvaises grippes. Voila ce que Bella avait voulu dire, voyons XD

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Mar 2 Déc - 20:29

    Oui... Charlotte bougeait dans tous les sens. Parce que l'inactivité reviendrait à montrer à quelle point la maladie qui la rongeait était importante. A chacun de ses mouvements, elle sentait le regard d'Isabella sur elle. Mais ne s'en formalisait pas. Il était tout à fait normal que quelqu'un regarde quelqu'un d'autre. Il n'y avait aucune loi qui l'interdisait et par conséquent, la peine de se crever les yeux non plus. Encore heureux ! Vous vous imaginez de crever les beaux yeux chocolat de Bella ? En tout cas, s'il y en avait un qui osait lui faire ça, Charlotte le mordrait jusqu'au sang. Parce que ça... Elle savait très bien le faire (son frère avait d'ailleurs une magnifique cicatrice en forme de dent sur l'épaule gauche). Un jour où Charlotte avait complètement craqué. Craqué dans le genre "deviens dingue". Pas craquer dans... Enfin bref ! Charlotte avait sortit le briquet et le batônnet d'encens. Elle avait vu le regard interrogateur de Bella et comprit ce que la jeune femme pensait. Mais non. Charlotte ne fumait pas. Et ce serait franchement irresponsable de fumer vu l'état dans lequel elle était. Irresponsable et inconscient. Son père avait d'ailleurs était obligé d'arrêter pour préserver la fragile santé de sa benjamine. Qui n'était pas des plus parfaites. Charlotte laissa l'encens embaumer toute sa chambre et avait fait la connerie monumentale de se contorsionner. Elle n'aurait jamais dû. Car le sang qui empli sa bouche était un mauvais signe. Cependant, elle n'avait pas prévu la réaction d'Isabella quand elle lui proposa de visiter le reste de la maison. Son visage se ferma. Non pas d'énervement. Mais il devint lisse de toute émotion. Seul son regard la trahissait. Charlotte, suite aux paroles de Bella, venait d'être prise d'un sentiment de panique. Que se passait-il ? Qu'avait-elle fait ? Charlotte cherchait l'erreur mais même en la trouvant, elle s'inclina profondément - à 90° donc - et joignit les mains devant elle. Sa voix s'était faite rauque, ce qui était normal quand on était malade, me direz-vous. Elle souffla alors :

    "J'ai fauté. Excuse-moi, Isabella Swan. Je ne voulais pas te froisser, quoi que j'ai pu faire."

    Non, il n'y avait pas de quiproquo mais Charlotte comprit quelques secondes après pourquoi Isabella voulait partir. La Yuan se pinça les lèvres et eut un sourire triste. Cette fois, il lui était parfaitement impossible de cacher ses sentiments. Le barrage avait été percé, tout menaçait de se déverser. Elle se redressa mais garda la tête baissée. Elle conseilla alors d'une voix vide à Bella de se rhabiller. Pendant ce temps, elle chercha dans son armoire les protections des vêtements et attendit que Bella se soit changer pour les mettre à l'intérieur. Elle dit alors d'une voix d'où perçait le mensonge :

    "Je vais me soigner. Je vais aller mieux. Si tu veux... Ma mère peut te raccompagner."

    La dernière partie de la phrase était la seule vérité qu'il y avait. Aller mieux ? Se soigner ? La bonne blague. Un goût amer - et non pas métallique - se glissa insidieusement sur les lèvres de la jeune femme, qui préféra relever la tête. Elle eut un sourire forcé, contrit. Et souffla alors :

    "Désolée que... Ma mauvaise humeur te gâche cette fin d'après-midi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabella Swan
Admin
avatar

Messages : 219
Date d'inscription : 26/06/2008
Age : 27
Localisation : Chez mon père, à Forks

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Classe sociale: Classe Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Sam 6 Déc - 23:51

Charlotte avait réagi instantanément aux paroles de Bella, sans que cette dernière n'ait eu le temps de penser 'ouf'. La jeune asiatique se tourna vers elle, s'inclina comme elle venait de l'apprendre à Bella et s'excusa. Hein ? Que se passait-il ? Bella cligna des yeux plusieurs fois, ses pensées tournant comme une toupie dans son crâne. Qu'avait-elle dit ? Soudain, elle se mit à paniquer. Elle se dit qu'elle avait gaffé, qu'elle avait dit inconsciemment une phrase qu'il ne fallait pas dire. Qu'elle avait prononcé une parole qui avait blessé Charlotte, qui se sentait à présent obligée de s'excuser. Mais ce devait être plutôt à Bella de s'excuser. Mais pour quoi ? Qu'avait-elle donc dit, qu'avait-elle donc fait ? Franchement, elle ne comprenait pas la réaction de son amie. Cette dernière avait dû déceler quelque chose dans le ton de Bella qui était involontaire... Non, elle avait simpleent dit qu'il était temps qu'elle rentre chez elle... Sinon, Charlie allait rentrer avant elle et, ne la trouvant nulle part, il allait paniquer et ameuter toute la police de la région pour la retrouver. Sans elle, il était perdu, elle le savait. A se demander qui était le parent et l'enfant, dans l'histoire... Bref, Charlotte n'avait pas à s'excuser, c'était plutôt à Bella de le faire. Elle l'abandonnait alors que sa nouvelle amie souhaitait lui faire visiter sa demeure. Mais voila : le temps était passé vite. Beaucoup trop vite. Malheureusement. Bella aurait adoré rester quelques heures de plus. Mais elle ne pouvait abuser de l'hospitalité des Yuan, et abandonner son père.

Elle n'eut cependant pas le temps de réagir, car déjà Charlotte s'activait, lui demandant de se réactiver d'une voix neutre, et cherchant les protections des habits dans son armoire. Bella, la gorge serrée de voir son amie dans cet état sans réelle raison, obéit mécaniquement. Elle n'arrivait pas à parler, à s'expliquer. Trop bête. C'était pourtant une situation simple, comparé à ce qu'elle avait déjà vécu. Mais voila, la réaction de Charlotte l'avait prise au dépourvu. Et à présent, elle se sentait nue, en quelque sorte. Elle n'arrivait à rien faire, à part obéir.

Finalement, une petite voix au fond de sa tête lui murmura que c'était une situation ridicule, qu'elle devait se reprendre. Elle n'allait pas partir de là sans explication, en laissant la jeune Yuan malheureuse ! Elle força donc sa voix à parler, redoutant son tremblement. Heureusement, aucune tension ne fut perçue lorsqu'elle parla :


"Ne le prends pas contre toi, Charlotte. C'est moi qui suis désolée, j'aurai dû te prévenir que je ne pouvais rester très longtemps. Tu ne connais pas encore Charlie, mais je t'assure qu'il serait près à fouiller coin de rue après coin de rue pour me retrouver si je ne rentre pas avant lui. Il va s'inquiéter, et tourner comme un lion en cage dans la maison, appelant tous ses amis pour essayer de savoir où je suis passée."

Elle espérait que cela suffirait comme explications. Du moins, il fallait que cela suffise. Elle s'approcha de Charlotte, alors que celle-ci promettait qu'elle allait guérir et se soigner... D'un ton si fervent qu'il intrigua Bella. Ce n'était qu'une grippe passagère, non ? Pourquoi insister tant sur le fait qu'elle allait guérir, tout en ayant l'air si attristée ? Charlotte ne lui disait pas tout... C'était sans doute mieux ainsi. Bella ne tenait pas à savoir. Elle avait déjà beaucoup trop de soucis en tête. Elle ne voulait pas en rajouter. Si Charlotte la considérait vraiment comme une amie, alors peut-être lui avouerait-elle tout un jour. En attendant, Bella ne chercherait pas à savoir. C'était à son amie à venir à elle, et non l'inverse, même si la curiosité la rongeait, elle devait bien l'avouer...

Elle secoua la tête à la proposition de Charlotte.

"Merci. J'ai déjà assez abusé de votre hospitalité. Je pense pouvoir me débrouiller."


Elle offrit son plus beau sourire à Charlotte, tout en sachant qu'il était minable comparé au sien, afin de lui montrer qu'elle ne lui en voulait pas. D'ailleurs, comme déjà dit précédemment, pourquoi lui en voudrait-elle ?

Elle secoua à nouveau la tête à la phrase suivante. Rien ne gâchait rien. Tout était parfait. Elle avait passé un après-midi splendide auprès d'une amie géniale. Rien n'entâchait rien, vraiment. Son plus bel après-midi depuis longtemps (nonobstant, bien évidemment, les moments passés avec Jacob. Mais cela était d'une toute autre nature).


"Au contraire, j'ai passé un excellent après-midi en ta compagnie. Merci énormément pour ces instants."

Elle voulut ajouter que, grâce à elle, elle se sentait mieux. Mais elle n'avait pas besoin de savoir. Sinon, il faudrait lui expliquer les problèmes qu'elle avait avec Edward, lui raconter toute sa petite vie... Elle n'en avait franchement pas envie, pas avec Charlotte. En plus, cette dernière semblait avoir assez de soucis comme cela. Comme Bella. Finalement, elles se ressemblaient peut-être plus qu'elle ne le pensait.

_________________
L'admin a toujours raison !



My life is you, because you are my sunshine... Don't forget it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://robin-hood.forum-actif.net
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   Dim 21 Déc - 21:08

    [Je clos ^_^]

    La peur de perdre une amie si récente avait remplie Charlotte d'inquiétude. Elle ne voulait pas se dire qu'elle était responsable d'un échec social aussi grave pour un asiatique. Se faire rembarrer par une amitié tout neuve, c'était le signe de l'échec. Et Charlotte avait été élevée dans cette optique. Mais, Bella se chargea de la rassurer. Et Charlotte en avait eu besoin. Elle ravala difficilement ses larmes. Il faudrait qu'elle le dise à Bella assez rapidement en réalité. Car sa chimiothérapie approchait et tout le monde verrait que la jeune asiatique serait différente. Déjà, avec cette chimio, elle n'aurait plus rien sur le visage. Et devrait mettre faux cil et se dessiner des sourcils pour ne pas choquer les gens. Mais, ce serait une épreuve difficile et il fallait que Bella soit au courant. Pour qu'elle ne soit pas choquée. Mais, elles avaient le temps. Et au mieux, elle pourrait l'annoncer ce samedi, quand elle serait entourée de ses amies. Ce serait un soutien pour elle. Et puis, Bella ne serait pas toute seule si jamais ça devait lui faire un choc. Néanmoins, Charlotte était humaine et il lui arrivait de craindre la suite des évènements, de craindre l'avenir. Quoi de plus normal après tout ? Elle se pinça la lèvre et finalement, se résigna. Elle n'avait fait aucune erreur, Bella se chargeait de la rassurer. Charlotte lui en était reconnaissante. Apparemment, son père était quelqu'un qui s'inquiétait énormément pour sa fille. Quoi de plus normal, après tout ? C'était un père, et il avait le droit de se faire du mouron. La prochaine, elle se jura d'appeler Charlie Swan pour le prévenir. D'ailleurs, pendant que Bella rentrerait, Charlotte l'appellerait directement, pour lui dire qu'elle avait prévu une soirée entre fille et que sa fille serait absente à partir du début de l'après-midi du samedi. Afin qu'elles puissent passer pas mal à de temps toute ensemble. C'était mieux que d'arriver le soir après les autres. Et puis, Bella aurait alors l'occasion de voir les préparatifs d'un repas chinois et aussi de manger. Charlotte préférait de loin sa nourriture que les Hamburgers et autre cochonneries. De toute façon, elle n'avait pas le droit d'en manger. Trop gras.

    Bref ! Bella refusa encore une fois une proposition de Charlotte. Elle voulut rétorquer vivement que cela ne les dérangeaient pas, qu'elle n'abusait nullement de leur hospitalité. Mais, le jeune Cygne semblait n'en faire qu'à sa tête et qu'il était impossible ou presque de la faire changer d'avis. Soit, conformément à son souhait, Charlotte se plierait. Elle s'inclina alors, par respect, et inclina aussi la tête. Puis, elle se redressa et prit les affaires d'Isabella et la dirigea dans les escaliers. Maintenant, l'encens embaumait complètement la maison. Bien que venant de la cuisine, une odeur d'eau de javel persistait. Mais bon ! Ce n'était qu'une cuisine et il était normal d'utiliser ce détergeant. Un sourire avenant aux lèvres, Charlotte ouvrit la porte et vit qu'il pleuvait à torrent. Elle s'empara d'un parapluie sur lequel, en chinois, était écris : "Donnez-moi du soleil" et le tendit à Isabella. Elle hocha vivement la tête, tout en disant :


    "Prends le ! Tu me le rendras demain ! Mais sinon, tu vas être trempée et tu vas aussi tremper tes vêtements !"

    Elle accompagna Isabella jusque sur le pas de la porte et ouvrit le parapluie. Puis, elle le tendit à Bella et sourit. Elle attendit que la jeune femme le prenne et la regarda alors s'éloigner, après avoir échangé des ''au revoir". Bella se heurta à une gêne de Charlotte, quand elle voulut lui faire la bise. Mais la jeune femme avait retenu ses cours et s'inclina alors. Au même niveau que Charlotte, c'est à dire à une vingtaine de degré et la jeune asiatique regarda sonamie partir, sous la pluie. Elle referma la porte sur une après-midi qu'elle avait pensé bien mauvaise mais qui, finalement, avait été sublime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Into another Paradise [Private Again]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Into another Paradise [Private Again]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight : Fascination à Forks :: La Ville de Forks :: Les maisons :: Maison des Yuan :: Chambre de Charlotte-
Sauter vers: