Bienvenue dans l'univers fascinant de Twilight.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {{ Something's wrong [Privé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ana-Louise Thompson

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/07/2008

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: {{ Something's wrong [Privé]   Dim 28 Déc - 17:08

  • Elle ressortait enfin. A nouveau. Sa mère et son père désespéraient de la voir reprendre goût à la vie. Il faut dire aussi qu'Ana-Louise est sujette à des dépressions monstres alors que la raison peut-être absolument stupide. Mais, la manière dont elle a été humiliée par Edward Cullen l'avait passablement détruite. Toute une vie pour atteindre une certaine réputation réduite à néant à cause d'une seule personne, en l'espace de vingt secondes. Et il avait dit tout ce qu'elle cachait. Tout ce qu'elle était en réalité. Il avait mis à mal la réputation, l'image qu'elle s'était forgée. Et elle n'avait pas réussi à encaisser le coup. Et du coup, elle avait déprimé. Elle avait rejeté les appels téléphoniques, refusait de parler aux gens. Même à cette Isabella Swan. Parce qu'elle l'avait vu proche d'Edward Cullen. Non... Elle n'en voulait pas à Bella, elle ne la connaissait pas. Mais, le simple fait de savoir que cette fille pouvait être proche d'Edward sans se faire rabrouer lui avait fait mal. Autant dire qu'elle n'avait pas supporté l'idée qu'il se laisse approcher par une autre fille. Mais, il avait aussi fallu qu'elle se fasse rentrer dedans pour qu'elle comprenne qu'elle n'était pas amoureuse de lui. Elle était maintenant vaccinée contre lui mais, seigneur ! Qu'est-ce qu'elle pouvait bien le haïr ! Donc... Nous disions... Ah oui...

    Ana-Louise sortait à nouveau. Elle avait décidé de prendre l'air mais pas à Forks. Elle préférait aller à la Push. A la plage ! Elle avait prit sa voiture et s'était dirigée machinalement vers cet endroit. Tout en espérant qu'il n'y ait personne. Et ce fut le cas. Elle soupira de soulagement quand elle vit que la plage était déserte de toute présence de vie - qu'elle soit humaine ou animale -. Alors,elle se gara et descendit à la plage rapidement. Il faisait frais et couvert. Le vent mordait la peau nu du visage de la jeune femme. Qui regardait la mer d'un air perdu. Elle réfléchissait encore à ce qui lui était arrivé. Pourquoi donc ? Qu'avait-elle fait en réalité ? Elle secoua la tête pour chasser ses pensées de sa tête et regarda le sable. Et s'assit par terre. Pour regarder les vagues s'écraser contre les rochers, l'écume semblable à la laine des moutons aller et venir. Elle fronça à nouveau les sourcils et bascula vers l'arrière, pour s'allonger. Puis, elle ferma les yeux et écouta ainsi le bruit de la nature. Sentant les odeurs maritimes. Elle poussa un profond soupir et se laisser aller, somnolant en réalité de temps à autre. C'était peut-être un inconscient. Mais elle s'en foutait royalement. Elle ne s'attendait à voir personne. Et en plus, elle réfléchissait. Charlotte lui avait parlé d'une soirée entre filles le samedi suivant. Demain en réalité. Et aujourd'hui... Elle passait sa chimiothérapie. Lentement, Ana-Louise rouvrit les yeux et se redressa. C'était ce matin, très tôt. Cela signifiait donc qu'elle était d'ores et déjà sortie. Pouvait-elle aller la voir ? Elle ne savait pas. En tout cas, elle en avait envie. Mais préférait encore rester un moment seule.

    C'était donc dans cette optique qu'elle se rallongea. Oui. Elle irait voir Charlotte plus tard. En repensant à la soirée du lendemain, elle se rappela qu'il y aurait Isabella Swan. Il faudrait qu'elle fasse connaissance. Surtout que ces derniers temps, elle avait pu remarquer qu'Edward l'évitait. Elle ne voulait pas savoir ce qu'il s'était passé, ça ne la regardait pas. En tout cas, malgré tout, Isabella avait l'air d'être une chouette fille. Ce serait bête de ne pas lier connaissance avec elle. Elle esquissa un léger sourire : après tout, elle avait le temps de réfléchir à tout ça. Elle inspira à nouveau profondément et se mit à battre la mesure d'une chanson qui lui passait dans la tête. Elle repensa ainsi à Evy, qui semblait changée depuis quelques jours. Et qui regardait encore plus Elemiah qu'avant. Lise aussi avait l'air différente. Elle semblait... En fait. Non. Ana-Louise était incapable de dire ce qui commençait à changer chez son amie. Mais, ce n'était pas en mal. Cela se voyait comme le nez au milieu de la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Yuan

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 29

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Aisée
Statut: Humains

MessageSujet: Re: {{ Something's wrong [Privé]   Dim 28 Déc - 23:18

    Ce matin, Charlotte s'était levée comme si elle avait eu envie de se pendre. Autant dire qu'elle n'avait, en réalité, aucune envie de bouger. Elle s'était pelotonnée dans son futon et avait marmonné, de mauvaise humeur, quand on était venu la chercher. Lentement, elle s'était levé et avait regardé son plafond, avec insistance, comme si la solution à son problème allait descendre du plafond. Mais, il n'y avait aucune solution. De toute façon, elle se demandait encore à quoi ça servait qu'on s'escrime à lui faire des chimiothérapies. Elle était à deux doigts de mourir. N'était-elle pas en passe de passer en phase terminale ? Son corps avait rejeté la moelle épinière de sa soeur, qui était une donneuse compatible. Et personne d'autre dans son entourage n'était compatible. Ana-Louise, Lise et Evy s'étaient portées volontaires pour des examens, pour voir s'il y avait compatibilité. Sans résultat. Et personne d'autre à Forks n'était au courant. A un moment, Carlisle avait proposé à Charlotte de faire une campagne demandant à des volontaires de faire des tests pour lui sauver la vie. Elle avait refusé. A quoi donc cela servait-il de s'escrimer alors que le ciseaux des Parques frôlaient sans arrêt le fil élimé de sa vie ? Elle avait été défaitiste. Et pourtant, elle montrait un visage optimiste. Paradoxale, hein ? En réalité, elle ne voulait plus se faire d'illusion. La médecine n'avait pas pu la sauver une première fois, pourquoi pourrait-elle la sauver lors d'un second essai ? Et puis, Carlisle avait expliqué les risques d'une seconde opération. Si jamais la greffe était à nouveau rejetée, elle mourrait, à coup sûr. Et il y avait aussi de grands risques pour qu'elle meure sur la table d'opération. Elle était devenue beaucoup trop fragile. Mais, il avait cependant expliqué qu'avec des chimiothérapies, elle pouvait encore vivre des années comme ça. Alors bon... Elle préférait ça que mourir.

    Mais elle ne pourrait jamais avoir d'enfants. Trop de chimiothérapies rendaient stérile. Elle était devenue stérile. C'était une joie qu'elle ne pourrait pas avoir mais d'un autre côté, si elle avait pû avoir un enfant, il y aurait eu de forte chance qu'elle lui transmette sa maladie. Car la leucémie, une fois contractée, devenait génétique. Après, c'était un coup de chance : soit on la développait, soit on ne la développait pas. Bref... Pourquoi parlions-nous de ça déjà ? Ah oui... La chimiothérapie. C'était ce matin, très tôt. Carlisle avait insisté pour qu'elle vienne à sept heure trente tapante. Nous étions en janvier et le soleil n'était pas levé à six heures que Charlotte se leva. Fainéant va ! Alors, la mort dans l'âme, elle se prépara, mangea bien pour supporter la chimiothérapie. En incluant du curcuma dedans... Cette épice - c'est prouvé scientifiquement - augmente les bienfaits de la chimiothérapies et prévient des brûlûres dues aux irradiations. Bref ! A sept heure trente, Charlotte était à l'hôpital. A dix heures, elle était dehors.

    "Repose-toi", furent les mots de Carlisle. Et pourtant, en cette après-midi couvertes, Charlotte était dehors, emmitouflée comme par permis, se dirigeant vers La Push, en voiture. L'inconscience même, me direz-vous. Mais qu'importe ! Elle ne voulait pas perdre de temps à dormir. Elle se sentait assez bien ! Elle portait une perruque qui - par chance - ressemblait à peu près à ses cheveux d'avant. Oui... Elle s'était rasé la tête pour ne pas avoir à subir la chute des cheveux - traumatisante -. Quand elle arriva sur la plage, elle vit quelqu'un de loin et n'eut pas trop de mal à la reconnaître. Elle se dirigea alors vers cette personne, un léger sourire aux lèvres et se mit assise à son côté. Charlotte regardait Ana-Louise, qui avait les yeux fermés. Puis, elle souffla d'une voix douce :


    "Ca va mieux, Ana ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana-Louise Thompson

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 07/07/2008

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Classe sociale: Moyenne
Statut: Humains

MessageSujet: Re: {{ Something's wrong [Privé]   Mar 30 Déc - 17:43

  • Il y a des personnes qui sont des têtes de mules. Ana-Louise en connait un rayon et pour cause : elle fait partie de ces têtes de mules. De ceux qui n'en faisaient qu'à leur tête, qui n'écoutaient que très rarement les conseils des autres, persuadés d'être dans leur droit, d'avoir raison. Et généralement, ils tombaient de haut, se faisaient très mal. Ana-Louise avait souffert... Si elle avait un tant soi peu écouté ce que ses trois meilleures amies lui avaient conseillées, jamais elle n'aurait eu à subir la douloureuse expérience "Edward Cullen". Mais, elle s'était frotté à ses épines et s'était écorchée. Maintenant, elle savait à quoi s'attendre. Et puis, de toute façon, elle ne lui parlerait pas avant un long, très long moment. Voire même plus du tout. A quoi donc ça servait de parler à un mur ? A rien. Alors, autant ne pas faire d'effort. Il était asocial, tant pis pour lui. Ana-Louise se demandait encore pourquoi elle pensait à lui. Elle poussa un profond soupir et préféra penser à autre chose. A un sujet beaucoup plus inquiétant. Son coeur se serra quand le visage si souriant de la belle asiatique s'imposa à son esprit. Elle n'arrivait pas à croire que quelque chose d'aussi horrible arrive à quelqu'un d'aussi bien, d'aussi sympa ! Ana-Louise avait fait des analyses. Elle aurait tant aimé savoir qu'elle était compatible avec son amie pour lui sauver la vie. En vain. Elles ne l'étaient pas. Ana-Louise ne pouvait pas croire que Charlotte mourrait jeune. Non. Elle n'arrivait pas à y croire. Elle fronça les sourcils et entendit alors le bruit d'une voiture passer sur la route qui menait à la plage. Mais, elle ne bougea pas. Ses pensées étaient toutes dirigées vers son amie. Elle aurait tant aimé la soutenir pendant l'injection du produit de la chimiothérapie. Mieux ! Quand elle aurait fini de prendre l'air, elle irait chez les Yuan et passerait l'après-midi avec sa meilleure amie.

    Des bruits de pas se firent entendre. Et Ana-Louise ne bougea pas. De toute façon, les gens faisaient ce qu'ils voulaient ici. Elle n'allait pas se redresser pour voir, comme une idiote, de qui ça pouvait bien s'agir. Après tout, si c'était quelqu'un qu'elle connaissait, il ou elle viendrait lui parler. Ou pas. C'était selon, en réalité. Sauf que les pas se rapprochaient d'elle. Inexorablement. Et le sable remué, malmené se fit entendre à son tour. Et une voix, une voix si douce s'éleva. Une voix que Lou n'aurait jamais imaginé entendre ici. Surtout pas aujourd'hui. Une voix semblable à mille clochette tintillant joyeusement dans une clairière. Une voix qui, d'ici quelques années, allait disparaître. A nouveau, le coeur d'Ana-Louise se serra fortement et elle se redressa. Elle regarda son amie et sourit alors, chaleureusement. Elle lui rendait ce sourire que la Yuan lui donnait. Du moins, elle tentait de rendre ce sourire asiatique si particulier que les caucasiens ou les africains ne pouvaient pas faire. Elle leva lentement une main vers le visage de la jeune femme et lui caressa la joue, avant de monter au niveau de la tempe pour caresser les cheveux. En sentant le synthétique de la chevelure, Ana-Louise se pinça les lèvres brièvement puis elle sourit finalement. Ne pas se montrer faible. Il fallait donner de la force et du courage à Charlotte pour qu'elle se sente mieux. Et se montrer faible n'était pas la bonne solution.


    "Je vais mieux oui... Je m'y suis faite."

    Elle avait compris de quoi - ou plutôt de qui - Charlotte parlait. Mais Charlotte était préventive. D'autres plus bourrins auraient balancés "sortie de ta dépression ?" Mais avec sa prévenance légendaire, la jeune Yuan ne l'avait pas fait. Ana-Louise retira sa main du visage doux et chaleureux de la jeune femme et se mit face à la mer, observant les remouds, regardant les vagues s'écraser contre les rochers. Un long silence s'installa entre les deux amies. Ce qui était bien dans leur groupe, c'était que les filles n'avaient parfois pas besoin de parler. Un regard, un geste suffisait. Elles étaient en parfaite symbiose, en parfaite harmonie. Ana-Louise baissa légèrement la tête et se gratta la tempe, avant de dévier la tête et d'observer le visage serein de la jeune chinoise. Elle fronça les sourcils et regarda les mains d'une pâleur mortelle de la jeune femme.

    "Tu ne devrais pas être ici, Clay... Tu devrais te reposer."

    Son ton était loin d'être un ton de reproche. Mais plutôt un ton prévenant, comme savait si bien le prendre la jeune Yuan. Ana-Louise s'inquiétait peut-être un peu trop, finalement, non ? Après tout, si Charlotte était venue ici, c'était qu'elle se sentait bien. Il ne fallait pas l'empêcher de faire ce qu'elle voulait. Après tout, il valait mieux pour elle qu'elle vive selon ses désirs. Qu'elle profite de la vie un grand maximum avant de... Partir. Ana-Louise eut un léger sourire réconfortant et prit son amie dans ses bras. Puis, elle la serra avec douceur et regarda droit devant elle, un point perdu dans l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {{ Something's wrong [Privé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
{{ Something's wrong [Privé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight : Fascination à Forks :: La Push :: First Beach-
Sauter vers: